DE | FR

5 questions sur les transferts dans les cas de saturation des soins intensifs

Les unités de soins intensifs collaborent plus intensément à cause du Covid-19. Voici ce qu'elles ont décidé pour le transfert des patients.
15.12.2021, 11:4715.12.2021, 12:05

Quelle est la situation en ce moment?

Les unités de soins intensifs des hôpitaux suisses sont presque pleines en raison du nombre croissant de cas de Covid-19 dans de nombreuses régions. Afin de prévenir une surcharge et de transférer à temps les patientes et patients transportables, les unités de soins intensifs ont redéfini leur collaboration.

Le point sur la situation en Suisse 👇

Qui a décidé de comment les transferts s'organisent?

Le Service sanitaire coordonné (SSC), la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS) et l'association des hôpitaux H+ ainsi que la Société suisse de médecine intensive (SSMI) ont apporté des précisions au concept de coordination nationale des unités de soins intensifs, comme l'indique un communiqué de la Confédération ce mercredi.

Dans quelle situation les transferts sont organisés?

Voici les deux conditions:

  • En cas de taux d'occupation élevé de 85% ou plus
  • Lorsque la proportion de patients Covid-19 au sein d'un réseau hospitalier est d'au moins 50%

Où vont les patients transférés?

Des transferts sont organisés vers des réseaux où le taux d'occupation est moins élevé et où la proportion de patients Covid-19 est plus faible. Dans un tel cas, les réseaux d'hôpitaux concernés conviennent des transferts en commun avec le service national de coordination. Les hôpitaux et les cantons devraient se soutenir davantage lors des transferts de patients, et d'autres interventions non urgentes sont censées être reportées au profit de la disponibilité de places de soins intensifs, ajoute le communiqué.

Qui supervise les transferts?

Depuis juin 2020, le centre national de coordination, géré par la Rega, est à la disposition des unités de soins intensifs 24 heures sur 24. Sur demande d'une unité de soins intensifs, elle organise des transferts de patients vers d'autres régions. (sda/jah)

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.

Plus d'articles sur le Covid-19 et la Suisse

5e vague et nouvelles mesures Covid: tous coupables?

Link zum Artikel

Cette Suisse qui se trumpise autour du «non» à la loi Covid

Link zum Artikel

Le logo de la Confédération utilisé sans autorisation par les anti-loi Covid

Link zum Artikel

Voici les mesures Covid qui nous guettent pour Noël

Link zum Artikel
Des centaines de milliers de Suisses vaccinés vont perdre leur certificat Covid
A compter du 1ᵉʳ février, le certificat Covid ne sera plus valable 365 jours, mais seulement 270 jours. Des milliers de personnes qui avaient reçu leur vaccin l'année passée devront désormais se faire booster pour aller au restaurant.

La dernière décision du Conseil fédéral aura, dès la semaine prochaine, des conséquences immédiates pour les personnes qui ont été vaccinées, mais qui n'ont pas reçu leur rappel vaccinal, le fameux booster.

L’article