DE | FR
Covid Suisse graphiques hospitalisation

Image: Keystone/watson

Les 6 questions les plus brûlantes sur le Covid en Suisse

Les jeunes sont-ils plus nombreux dans les hôpitaux? Ces derniers sont-ils pleins? Et est-ce déjà la 4e vague? Le point sur le front du Covid en Suisse.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


A-t-on déjà atteint la quatrième vague?

Personne ne semble se mouiller... Rudolf Hauri, président de l'Association des médecins cantonaux, a déclaré, mardi, que la question de savoir s'il faut parler d'une quatrième vague ou plutôt d'une vague intermédiaire est du ressort de l'opinion.

Ce qui est clair, c'est que les chiffres augmentent de façon exponentielle depuis plusieurs semaines et que nous sommes actuellement de retour à environ au niveau de la troisième vague, celle d'avril 👇.

Dans le même temps, les hospitalisations ont également augmenté. Une comparaison directe avec les vagues précédentes le montre.

Par exemple, après que les admissions à l'hôpital aient augmenté lors de chacune des deux premières vagues de l'an dernier (courbe rose), les hospitalisations ont suivi. En revanche, cette année, elles ont certes augmenté de concert, mais relativement lentement. Les hospitalisations du mois de mars ont connu une évolution similaire. La progression de la vaccination devrait avoir un effet positif à cet égard.

«Nous sommes déjà au milieu de la quatrième vague»

Urs Martin, directeur de la santé du canton de Thurgovie

Dans le canton de Thurgovie, les admissions à l'hôpital ont bondi pendant le week-end: Sur les 30 personnes actuellement hospitalisées (chiffres au 19 août), 20 ont été admises le week-end dernier. Selon Urs Martin, en charge de la Santé dans ce canton, en fonction de l'évolution de la situation, les hôpitaux thurgoviens risquent d'être surchargés. Sven Staender, médecin-chef de l'unité de soins intensifs de Männedorf (ZH), a également déclaré cette semaine: «Ça recommence».

Les hôpitaux seront-ils bientôt pleins?

En Suisse la situation ne semble, pour l'heure, pas trop préoccupante. Bien que les hospitalisations augmentent à nouveau légèrement, les capacités – et c'est ce que toute la Suisse semble regarder en ce moment – restent importantes.

Actuellement (le 19 août), 572 personnes sont hospitalisées à cause du Covid-19. Elles occupent 2,6% de l'ensemble des lits d'hôpitaux. 75,2% des lits sont occupés par d'autres patients – un lit sur cinq est libre.

Le taux d'occupation des soins intensifs augmente également à nouveau: 16,6% de tous les lits de soins intensifs sont, désormais, occupés par des patients Covid 👇.

La situation est donc stable. Cependant les experts s'inquiètent de la hausse de ces dernières semaines. Depuis le début du mois de juillet, les admissions à l'hôpital ont, en effet, été multipliées par dix. Si les hospitalisations triplent à nouveau en l'espace d'un mois, comme ce fut le cas le mois dernier, nous connaîtrons des conditions semblables à celles de la deuxième vague, selon la responsable de la Task force Covid, Tanja Stadler.

Les enjeux ne portent pas uniquement sur la capacité des lits de soins intensifs, mais également de ce que l'on peut attendre du personnel infirmier et du fait que d'autres traitements hospitaliers doivent être reportés comme l'année dernière.

Les personnes âgées sont-elles les plus hospitalisées?

Oui, on peut le dire. Toutefois, on observe une baisse en termes de proportion. En effet, à la mi-avril, trois personnes hospitalisées sur quatre avaient plus de 50 ans. Aujourd'hui, elles ne sont plus qu'une sur deux.

L'autre moitié des gens actuellement hospitalisées à cause du Covid-19 n'ont pas encore 50 ans. L'incidence la plus élevée reste, toutefois, celle des personnes âgées de plus de 80 ans. Malgré le taux de vaccination élevé, ils restent un groupe à risque. C'est la raison pour laquelle ils forment le groupe le plus important parmi les patients qui ont dû être hospitalisés malgré une double vaccination.

Est-ce que seules les personnes non vaccinées sont hospitalisées?

Les hospitalisations concernent actuellement presque exclusivement les personnes qui n'ont pas été complètement vaccinées. L'Office fédéral de la Santé publique (OFSP) ne dispose pas encore de données détaillées à ce sujet, mais le rapport hebdomadaire du 12 août mentionne un total de 103 hospitalisations malgré une vaccination complète.

Le statut vaccinal à l'hôpital est enregistré depuis le 27.01.2021. Depuis cette date, un total de 7285 personnes ont été hospitalisées en Suisse. Cela signifie que les progrès de la vaccination ne représentent qu'une très faible proportion. Toutefois, cette compilation de données doit être interprétée avec prudence. Après tout, presque personne n'avait été vacciné à la fin du mois de janvier. Pour avoir une vision plus complète, il faudrait pouvoir comparer les données sur les avancées en matière de vaccination avec le taux de vaccination actuel d'une classe d'âge.

De telles données sont fournies, par exemple, par la plupart des Etats américains (ici 👇 dans un graphique de «Vox» sur la situation en juillet). Malheureusement, les données des Etats du sud du pays, le Texas et la Floride, actuellement très touchés, ne sont pas disponibles.

Hospitalisations par statut vaccinal aux Etats-Unis

Bild

Image: vox/kaiser family foundation

Les jeunes sont-ils plus souvent infectés?

Actuellement, près de la moitié des personnes testées positives ont entre 20 et 40 ans. La tranche d'âge 20-29 ans présente l'incidence la plus élevée. A noter que, la semaine dernière, près de 400 personnes ont été testées positives pour 100 000 habitants. La répartition actuelle des âges est similaire à celle de la troisième vague de ce printemps.

Il y a également un peu plus de cas chez les enfants qu'il y a quelques semaines – bien que la moyenne hebdomadaire (30,7 infections par semaine pour 100 000 enfants jusqu'à 10 ans) ne soit pas encore à un niveau aussi élevé qu'en mai (78,4).

Néanmoins, la hausse des incidences est inquiétante. Après tout, les étudiants ont repris (ou reprennent) les cours en présentiel ces jours. À Zurich, par exemple, le nombre de cas chez les 10-19 ans a triplé depuis le début des vacances d'été.

Les aînés sont-ils toujours les plus touchés par les décès?

Depuis le 1er juin, 101 décès liés au Covid-19 ont été signalés en Suisse (chiffres au 19 août). Parmi ces personnes, une appartenait à la catégorie des 30-39 ans, deux à celle des 40-49 ans et neuf à celle des 50-59 ans. Les autres étaient plus âgées. Par conséquent, la répartition par âge des décès n'a pas beaucoup changé jusqu'à présent.

Il est, toutefois, à noter que ces chiffres se situent (heureusement) à un niveau faible, ce qui explique que quelques cas individuels ont directement un impact important sur les statistiques.

Par ailleurs, il est important de retenir cette phrase plutôt positive que les experts de la Confédération ont lancé, mardi, devant les médias:

«Heureusement, nous ne voyons aucun signe d'augmentation des décès»

Adapté de l'allemand par jah (textes) et asi (graph.), le texte original ici.

En Suisse, mon patron peut-il me forcer à me vacciner?

Plus d'analyses en lien avec le Covid

La tension monte autour de la vaccination. La paix sociale est-elle en péril?

Link zum Artikel

Quand est-ce que le Conseil fédéral rendra son pouvoir?

Link zum Artikel

Accentué par la crise, un élan libertaire parcourt la Suisse

Link zum Artikel

Les scientifiques rêvent-ils de prendre le pouvoir?

Link zum Artikel

La situation «dramatique» dans les Antilles expliquée en 3 points

En Guadeloupe, où un test sur quatre est positif, un nouveau confinement a été annoncé. La Martinique, également très touchée, a fait de même.

Pour Emmanuel Macron, la situation sanitaire dans les Antilles françaises est «dramatique». En Martinique et en Guadeloupe, face à la hausse des infections, un confinement strict a été imposé. Le ministre de la santé Olivier Véran va d'ailleurs se rendre dans la région ce jeudi.

Dans les deux îles antillaises, les chiffres Covid explosent depuis début juillet. En Guadeloupe, le taux d'incidence est de 1900 malades pour 100 000 habitants. A titre de comparaison, en Suisse, il s'élève …

Lire l’article
Link zum Artikel