larges éclaircies
DE | FR
Suisse
Covid-19

Bientôt des essais pilotes dans les clubs en Suisse?

Bientôt des essais pilotes dans les boîtes de nuit en Suisse?

Image
Image: Shutterstock
A l'instar de Barcelone ou Liverpool, les cantons suisses aimeraient pouvoir organiser des soirées pilotes dans les discothèques. Le but? Elaborer des solutions à temps afin d'éviter des super contaminations. Mais la tâche s'avère plus compliquée que prévu.
06.05.2021, 17:37
Plus de «Suisse»

Les cantons veulent offrir des perspectives, dans la pandémie, aux organisateurs d'événements de taille modeste comme:

  • Les mariages
  • Les anniversaires
  • Les enterrements

Mais ils demandent aussi au Conseil fédéral de prévoir des essais pilotes pour les discothèques.

Inclure les organisateurs de «petits événements»

Si le Conseil fédéral a annoncé vouloir, dès juillet, autoriser les grandes manifestations de 3000 personnes sous conditions, la conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) en demande davantage.

Selon elle, il ne faut pas oublier les organisateurs de plus petits événements. Et aussi, inclure les discothèques. Pour juin, le gouvernement ne prévoit que des essais pilotes réunissant de 300 à 600 personnes maximum, à raison de trois tests par canton.

Test «pas adapté» pour les clubs

Mais problème: les essais pilotes prévus dans le projet en consultation ne sont pas adaptés aux discothèques, car ils prévoient l'obligation de s'asseoir et le port du masque. Or, une telle expérience serait précieuse en prévision d'une réouverture des clubs. Il serait ainsi possible d'élaborer des solutions à temps afin d'éviter des super contaminations.

Comme le certificat Covid ne sera vraisemblablement pas disponible pour les essais pilotes de juin, le Conseil fédéral devrait prolonger cette phase et repousser les autres étapes ultérieures, estiment les cantons. (ats/hkr)

A Liverpool, ils ont sauté le pas!

1 / 7
3000 jeunes font la fête à Liverpool
Un concert dans un entrepôt de Liverpool, en Angleterre, qui a débuté vendredi après-midi, fait partie d'une série d'événements pilotes parrainés par le gouvernement et suivis de près par les responsables de la santé publique.
source: ap pa / richard mccarthy
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Camps de ski et ramadan: Vaud a trouvé un compromis prometteur
Les autorités scolaires vaudoises et l'association faîtière des musulmans du canton ont trouvé une solution permettant aux élèves de déroger au jeûne durant les camps de ski. Pourquoi il faut saluer cet accord.

Dans le présent dossier, il y a deux manières de voir le verre: à moitié plein ou à moitié vide. Voyons-le à moitié plein. En pointant ce qu’il y a d’encourageant. Une «solution» – c’est 24 Heures qui nous l’apprend ce jeudi – a été trouvée entre l'Etat de Vaud et l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) de manière à dispenser les élèves musulmans pratiquants de l'«obligation» du jeûne durant la période des camps de ski.

L’article