DE | FR

Une simple voiture, non merci!

La pandémie de coronavirus a fortement touché le marché automobile suisse en 2020.

Image: Pexels

En 24 ans, la Suisse n'a jamais vu aussi peu de véhicules à moteur mis en circulation. Sommes-nous tous fauchés ou est-ce la pandémie qui nous a rendus écolos? Pas vraiment, nous préférons les moteurs verts et les mobilhomes.



La pandémie est en train de chambouler le marché automobile suisse. Les ventes de voitures chutent depuis plusieurs années mais, en janvier, seuls 20 555 véhicules à moteur ont été mis en circulation. Il s'agit d'une première: ce seuil n'a jamais été aussi bas depuis 24 ans.

Si les chiffres démontrent une chute constante des ventes, deux profiles de consommateurs apparaissent.

Premièrement, un acheteur de voiture de tourisme sur trois choisit un véhicule muni de technologies vertes. Les catégories hybrides, rechargeables et électriques dépassent ainsi les 5000 nouvelles mises en circulation pour ce début d'année 2021. Deuxièmement, la vente de mobilhomes connaît une augmentation de 26% de plus qu'en janvier 2020. Autrement dit, les Suisses achètent volontiers un mobilhome et évitent de se procurer n'importe quelle voiture.
(sda/ats/jap)

Quel sera votre prochain achat roulant?

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Sur quoi Monsieur Prix s'est battu pour nous faire économiser?

En 2020, le Surveillant des prix s'est occupé de près de 1600 contestations de prix, portant surtout sur les tarifs du secteur des transports publics et des télécommunications.

L'année passée a été fortement influencée par le coronavirus. En 2020, Monsieur Prix Stefan Meierhans a traité 1588 contestations de prix émanant du public et a conclu treize solutions amiables. Les autorités lui ont soumis 522 projets de modification de tarifs. Voici les points saillants de son rapport annuel.

La pandémie a entraîné la fin (temporaire) des billets dégriffés, dont la vente a été suspendue pendant trois mois pour ne pas attirer de clients supplémentaires dans les …

Lire l’article
Link zum Artikel