DE | FR

Une simple voiture, non merci!

Image: Pexels
En 24 ans, la Suisse n'a jamais vu aussi peu de véhicules à moteur mis en circulation. Sommes-nous tous fauchés ou est-ce la pandémie qui nous a rendus écolos? Pas vraiment, nous préférons les moteurs verts et les mobilhomes.
16.02.2021, 10:1618.02.2021, 10:23

La pandémie est en train de chambouler le marché automobile suisse. Les ventes de voitures chutent depuis plusieurs années mais, en janvier, seuls 20 555 véhicules à moteur ont été mis en circulation. Il s'agit d'une première: ce seuil n'a jamais été aussi bas depuis 24 ans.

Si les chiffres démontrent une chute constante des ventes, deux profiles de consommateurs apparaissent.

Premièrement, un acheteur de voiture de tourisme sur trois choisit un véhicule muni de technologies vertes. Les catégories hybrides, rechargeables et électriques dépassent ainsi les 5000 nouvelles mises en circulation pour ce début d'année 2021. Deuxièmement, la vente de mobilhomes connaît une augmentation de 26% de plus qu'en janvier 2020. Autrement dit, les Suisses achètent volontiers un mobilhome et évitent de se procurer n'importe quelle voiture.
(sda/ats/jap)

Quel sera votre prochain achat roulant?

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Romands auront-ils bientôt droit à un congé parental?
Genève et Neuchâtel ont récemment déposé une initiative dans ce sens. Zurich en revanche a dit «non». Le Parti socialiste vaudois (PSV) suit ses voisins romands et veut offrir 34 semaines aux jeunes parents.

Lundi 16 mai, 15'479 signatures ont été récoltées par le Parti Socialiste vaudois (PSV) pour l’initiative «pour un congé parental vaudois», lancée en janvier 2014. Les signatures doivent encore être validées, mais le résultat s’annonce favorable. Si tel est le cas, l’initiative sera déposée le 7 juin prochain à la Direction des affaires communales et droits politiques à Lausanne.

L’article