DE | FR

Des conditions de travail «misérables» chez DPD, dénonce Unia

Les livreurs de DPD se plaignent de leurs conditions de travail difficiles.
Les livreurs de DPD se plaignent de leurs conditions de travail difficiles.Image: Shutterstock
Le syndicat Unia a réalisé plus de 200 entretiens avec des chauffeurs de l'entreprise de livraison DPD. Les résultats sont accablants.
23.02.2021, 15:0023.02.2021, 16:38

Les conditions de travail des livreurs de colis de DPD sont qualifiées de «misérables» par le syndicat Unia: horaires de travail à rallonge, heures travaillées, mais non payées, stress énorme, surveillance.

Les chauffeuses et chauffeurs DPD dénoncent les dysfonctionnements.Vidéo: YouTube/UniaSuisse

Par ailleurs, Unia rappelle que la livraison a domicile est le secteur qui a le plus profité de la période de pandémie. Les bénéfices de la branche «explosent», mais les livreurs n'ont reçu aucune augmentation.

Le syndicat dénonce un véritable «système DPD», surpris de découvrir que l'entreprise est détenue par l'Etat français. Ils estiment aussi que les pratiques de DPD «ont des effets dévastateurs sur la branche de la logistique et au-delà». Les salariés appellent l'entreprise à ouvrir des négociations afin d'améliorer leur situation salariale et sociale.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«J'ai honte de mon pays»: à Genève ce haut diplomate russe en a marre de Poutine
Le conseiller russe auprès des Nations unies à Genève a démissionné avec fracas. Dans une lettre ouverte, il dénonce un système russe dysfonctionnel.

L'ambassadeur russe auprès de l'ONU à Genève, Boris Bondarev, a démissionné de son poste. Il est jusqu'à présent le plus haut diplomate russe à avoir quitté son poste depuis le début de la guerre.

L’article