DE | FR
shutterstock

E-commerce: les Suisses veulent tout, tout de suite

Dans les 48 heures suivant le retard d'une commande, un Suisse sur trois se met en rogne, révèle une enquête menée pour le compte de Digitec Galaxus.
25.06.2021, 12:5825.06.2021, 16:52

En Suisse, l'heure c'est l'heure. Et cela vaut aussi pour les commandes en ligne. C'est en tout cas ce que montre un rapport publié pour le compte de Galaxus. Selon ce dernier, au delà de deux jours de retard, les acheteurs suisses s'impatientent fortement. Et s'énervent.

Qui s'impatiente le plus?

Les citadins, les jeunes, les hommes et les Romands sont les plus impatients de recevoir leur commande.

Les personnes âgées entre 30 et 49 ans veulent recevoir leurs colis le plus vite possible, quitte à générer plus de gaz à effet de serre, rapporte l'enquête.

L'environnement VS la rapidité

Mais la vitesse ne fait pas tout, observe l'étude. Une personne sur cinq tolère une livraison lente si elle permet de préserver l'environnement.

«En outre, un tiers déclare que la rapidité de la livraison et le respect de l'environnement revêtent la même importance». De ce fait, pour plus de la moitié des Suisses, une livraison respectueuse de l'environnement est au moins aussi importante que la rapidité. (hkr)

Un best of du street art à Brooklyn, en images

1 / 19
Un best of du street art à Brooklyn, en images
source: jah / watson / jah / watson
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Pénurie: comment survit-on aux coupures de courant? «On devient débrouillard»
Des coupures de courant (contrôlées), c'est le scénario «catastrophe» évoqué par Simonetta Sommaruga en cas de crise énergétique, face aux pénuries de gaz. Au Liban, où les restrictions et les pannes sont régulières, on a appris à vivre avec. Megan Ferrando, qui travaille dans une ONG sur place, nous en dit plus.

La thématique de l'approvisionnement énergétique est sur toutes les lèvres en Europe. En Suisse, le Conseil fédéral a évoqué une ligne rouge psychologique, celle de possibles rationnements de gaz et d'électricité en cas de pénurie, prévus dans le plan «Ostral».

L’article