DE | FR

CarPostal a perdu un quart de ses passagers avec la pandémie

Une maman accompagne son enfant a l?'ecole primaire a cote d?un bus scolaire de Car Postal lors de la rentree scolaire ce lundi 26 aout 2019 a Penthaz. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Image: KEYSTONE

Les mesures sanitaires de restriction des mouvements ont (aussi) impacté la fréquentation des car postaux.



La filiale de La Poste a transporté 127 millions de personnes à bord de ses véhicules en 2020, contre 167 millions en 2019. L’essentiel de cette baisse du résultat (48 millions) est directement imputable aux effets de la pandémie.

«Les diverses restrictions de la vie sociale et publique causées par la pandémie ont conduit à une nette diminution du nombre de voyageurs», explique CarPostal jeudi dans un communiqué. La semaine dernière, La Poste a annoncé que sa filiale de transport en commun voyait sa perte d’exploitation augmenter à 79 millions de francs, soit 55 millions de plus par rapport à 2019. (ats)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Les cas Covid explosent et des millions d'Indiens continuent la fête

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les CFF ont perdu un tiers de leurs voyageurs à cause du Covid

Le nouveau patron des CFF, Vincent Ducrot, vit une période difficile à cause du coronavirus. Des pertes records ont été enregistrées durant l'année 2020.

Après des années de croissance quasi illimitée des transports publics, la pandémie de Covid-19 porte un coup sans précédent aux CFF pour leur exercice 2020.

Les chiffres les plus importants:

Malgré cette baisse, les CFF n'envisagent pas de lancer de nouveaux types d'abonnement. «Cela n'aurait aucun sens pour nous. D'un côté, les gens sont obligés de travailler à la maison. De l'autre, à cause de la pandémie, nous ne sommes pas autorisés à faire de la publicité pour encourager les gens …

Lire l’article
Link zum Artikel