DE | FR

La quarantaine vous coûtera plus cher

Le montant de la compensation de l'Etat si vous êtes mis en quarantaine passe de dix à sept jours. Vous devrez casquer pour avoir le droit de sortir de chez vous après une semaine.
15.02.2021, 13:4015.02.2021, 13:59
Image: Pixabay

Le Conseil fédéral a réduit le montant de l'indemnité compensatoire de revenu dans le cadre de la quarantaine. Alors que salariés et indépendants recevaient auparavant un maximum de dix jours d'indemnités, ils ne peuvent désormais demander une indemnité compensatoire de revenu que pour sept jours au plus.

Le Conseil fédéral en a décidé ainsi en janvier, et la disposition est entrée en vigueur le 8 février, ont rapporté les journaux de Tamedia lundi. Cette innovation était jusqu'alors passée inaperçue et n'avait pas été annoncée dans les communications du gouvernement.

L'Office fédéral des assurances sociales (OFAS), qui tient la comptabilité des indemnités journalières, a confirmé lundi l'information à l'agence de presse Keystone-ATS.

«Effectivement, depuis le 8 février, le droit à l'indemnité pour cause de quarantaine est de sept indemnités journalières au maximum au lieu de dix auparavant, même si la quarantaine est plus longue», a-t-il indiqué.

«Le droit à l'indemnité pour cause de quarantaine est de sept indemnités journalières au lieu de dix auparavant»
OFAS

Payez pour vous faire tester

La possibilité de raccourcir la quarantaine est également nouvelle. Les personnes concernées peuvent désormais passer un test Covid le septième jour et être libérées de l'isolement si celui-ci est négatif. Elles doivent toutefois le payer elles-mêmes.

Ces personnes n'ont toutefois pas le droit de mettre fin à la quarantaine: la décision appartient aux autorités cantonales compétentes. En outre, elles restent tenues de porter un masque à tout moment lorsqu'elles se trouvent à l'extérieur et d'observer une distance physique d'au moins 1.5 mètre jusqu'au dixième jour.

La Conférence des directeurs cantonaux de la santé critique la réduction de la durée des indemnités journalières, indique son porte-parole Tobias Bär dans l'article de Tamedia. Cette réduction est particulièrement problématique pour les professionnels qui ne peuvent pas télétravailler et ont tendance à avoir des salaires plus bas. Pour eux, la pression de passer un test à leurs propres frais et de retourner au travail augmente. (ats)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse estime qu'elle a fait (presque) tout juste avec les réfugiés
L'accueil des réfugiés ukrainiens en Suisse, quoiqu'imparfait, a été efficace. C'est, en substance, ce qu'affirme le Département de justice et police (DFJP) dans un premier bilan de la gestion de cette crise historique.

La guerre en Ukraine a provoqué l'exil de plus de six millions de personnes. C'est le plus grand mouvement de fuite en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, souligne vendredi le Département de justice et police (DFJP). De plus, il est extrêmement rapide. Près de 50 000 réfugiés sont arrivés en Suisse en moins de trois mois. C'est davantage que durant toute la crise du Kosovo en 1999.

L’article