DE | FR

Les hôteliers appellent la Confédération à l'aide

Une terrasse à Zurich.
Une terrasse à Zurich.keystone, illustration
Hotelleriesuisse estime ne pas pouvoir tabler sur une reprise rapide et durable du tourisme international et des voyages d'affaires avant 2022, voire 2023. L'organisation des hôteliers demande un soutien financier.
02.05.2021, 09:29

Hotelleriesuisse demande à l'Etat de prolonger les aides pour les cas de rigueur de juin à décembre 2021. D'ici juin, de nombreux établissements ne seront pas en mesure de faire face aux difficultés financières en raison de la crise persistante due à la pandémie.

Comme pour les indemnités pour le chômage partiel, l'organisation demande que l'aide pour les cas de rigueur soit étendue de 18 à 24 mois pour toutes les entreprises touchées et selon les critères actuels, indique-t-elle, dimanche.

Hotelleriesuisse part du constat que l'on ne peut pas tabler sur une reprise rapide et durable du tourisme international et des voyages d'affaires avant 2022, voire 2023. Les grandes entreprises et les organisations internationales ont d'ores et déjà décidé de ne pas organiser de voyages d'affaires en 2021 et les foires internationales n'auront pas non plus lieu, écrit Hotelleriesuisse.

Or, en temps normal, les clients internationaux, avec 55% de nuitées, constituent un pilier porteur du tourisme suisse. Les pertes ne peuvent pas être compensées uniquement par les clients suisses et de l'étranger proche.

La lenteur de la reprise ne touche pas seulement les branches de l'hôtellerie et du tourisme, mais aussi leurs fournisseurs et le commerce de détail. Une prolongation des aides pour les cas de rigueur jusqu'à fin 2021 constituerait donc aussi un investissement dans l'avenir d'établissements de longue tradition, de régions entières et de milliers d'emplois, plaide Hotelleriesuisse. (ats)

3000 jeunes font la fête à Liverpool

1 / 7
3000 jeunes font la fête à Liverpool
source: ap pa / richard mccarthy
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Péril Jeune Océane

Plus d'articles sur le Covid en Suisse

Les mesures anti-Covid ont-elles été proportionnées?

Link zum Artikel

Pourquoi les hospitalisés du Covid sont plus jeunes aujourd'hui

Link zum Artikel

Le plan de sortie de pandémie de Berne est-il bien légal?

Link zum Artikel

Les chiffres du Covid-19 en Suisse

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse estime qu'elle a fait (presque) tout juste avec les réfugiés
L'accueil des réfugiés ukrainiens en Suisse, quoiqu'imparfait, a été efficace. C'est, en substance, ce qu'affirme le Département de justice et police (DFJP) dans un premier bilan de la gestion de cette crise historique.

La guerre en Ukraine a provoqué l'exil de plus de six millions de personnes. C'est le plus grand mouvement de fuite en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, souligne vendredi le Département de justice et police (DFJP). De plus, il est extrêmement rapide. Près de 50 000 réfugiés sont arrivés en Suisse en moins de trois mois. C'est davantage que durant toute la crise du Kosovo en 1999.

L’article