DE | FR

Pour booster le rail, de grands patrons veulent «un pacte ferroviaire européen»

Vingt-quatre dirigeants d'entreprises ferroviaires européennes, dont celui des CFF, veulent améliorer «l'attractivité du rail partout sur le continent»
Vingt-quatre dirigeants d'entreprises ferroviaires européennes, dont celui des CFF, veulent améliorer «l'attractivité du rail partout sur le continent»Image: KEYSTONE
Les patrons des plus importantes sociétés européennes, dont celui des CFF, lancent un appel à l'Europe pour plus d'investissements dans les transports par rail.
20.02.2022, 12:3320.02.2022, 19:42

Vingt-quatre dirigeants d'entreprises ferroviaires européennes, dont le patron de la SNCF, mais aussi celui des CFF, veulent œuvrer ensemble pour «améliorer l'attractivité du rail partout sur le continent». Ils réclament «un investissement européen massif» pour nouer «un nouveau pacte ferroviaire européen» dans une tribune publiée en France dans le Journal du dimanche.

Dans ce texte, ces 24 dirigeants d'entreprises ferroviaires européennes déclarent vouloir «améliorer l'attractivité du rail partout sur le continent». Pour cela, ils ont besoin d'un budget conséquent afin d'établir un nouveau pacte ferroviaire à l'échelle européenne.

«Parce que nous partageons la conviction que le ferroviaire a un rôle-clé à jouer dans la lutte contre le dérèglement climatique, nous nous engageons concrètement pour le développement du train en Europe», écrivent-ils avant un «sommet ferroviaire européen» qui doit les réunir lundi au siège de la SNCF.

«Le train est le mode de transport motorisé le plus écoresponsable», plaident les dirigeants dans une tribune publiée en France dans le Journal du dimanche. Ils se désolent de ce que «la part du ferroviaire dans le transport de passagers et de marchandises reste si faible».

Un objectif commun

Ils promettent une amélioration de l'expérience client, des trains plus verts et davantage recyclables, un effort sur l'innovation et un recrutement plus diversifié, faisant plus de place aux femmes et aux jeunes.

«Ce pacte est ambitieux: nous ne réussirons qu'ensemble», malgré les différences et la concurrence entre leurs compagnies, clament-ils. Avec «un objectif commun: augmenter la part du ferroviaire dans le transport et contribuer ainsi à atteindre la neutralité climatique d'ici 2050».

«Nous avons besoin des Etats membres et de l'Union européenne. Nous les appelons à soutenir ce pacte en s'engageant à fixer des objectifs de report modal clairs au niveau national»
Les dirigeants d'entreprises ferroviaires européennes

De nouvelles ressources et l'appui de Bruxelles

«De nouvelles ressources sont nécessaires pour mieux financer le système ferroviaire et le transport public. Pour investir massivement dans la modernisation des réseaux ferrés, pour augmenter leur capacité et leur interopérabilité, pour moderniser le matériel roulant, nous avons besoin de moyens.»

Ils appellent également Bruxelles et les Etats membres à «promouvoir des règles de concurrence équitable entre modes de transport», en prenant notamment en compte leur empreinte écologique.

Outre les patrons de la SNCF et des CFF, la tribune a également été signée, entre autres, par les patrons des sociétés nationales des chemins de fer allemande Deutsche Bahn, autrichienne ÖBB, belge SNCB, danoise DSB, finlandaise VR, hongroise MÁV, italienne FS, luxembourgeoise CFL, néerlandaise NS, portugaise CP et slovène SZ. (sda/ats/blg/afp)

En parlant de train, c'était la cata 👇

1 / 7
Une avalanche emporte un train à Villars-sur-Ollon
source: sda / alex belles
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur la Suisse et l'Union européenne

«Avec l'UE, la Suisse veut tout prendre, mais ne rien donner»

Link zum Artikel

Sans l'accord-cadre, les études à l'étranger sont (encore plus) en péril

Link zum Artikel

6 secteurs où la Suisse est mal barrée après le rejet de l'accord-cadre

Link zum Artikel

Entre la Suisse et l'Europe, c'est le drame permanent et on aime ça

Link zum Artikel

L'accord-cadre, c'est (peut-être) pas encore fini

Link zum Artikel

Au moins, maintenant, c'est clair: l'Europe ne nous fait pas rêver

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Porté disparu depuis vendredi, son cadavre est retrouvé à Bienne
Des passants ont retrouvé un cadavre, samedi en fin de journée, au bord de la Suze à Bienne. L'homme décédé, âgé de 54 ans, était porté disparu depuis vendredi.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la mort serait due à un problème de santé ou à un accident. Alertées par les passants, les forces de sauvetage n’ont toutefois pu que constater le décès du quinquagénaire, indique la police cantonale bernoise dimanche dans un communiqué.

L’article