bien ensoleillé-1°
DE | FR
Suisse
Faits divers

Fusillade devant une discothèque à Sion

[Editor's note: photo mise-en-scene] Eine Polizistin haelt ihre Waffe in der Naehe ihres Autos, fotografiert am 27. Oktober 2021 in Raron, Wallis. (KEYSTONE/Gaetan Bally)
Image: KEYSTONE

Fusillade devant une discothèque à Sion

Dans la nuit de lundi à mardi, des coups de feu ont été tirés devant une boîte sédunoise. On compte un blessé et les investigations sont en cours.
01.11.2022, 11:1801.11.2022, 11:52

Le 1ᵉʳ novembre 2022, des coups de feu ont été tirés devant une discothèque à Sion. Un important dispositif policier a immédiatement été mis en place. Les investigations sont en cours, indique la police valaisanne.

Que sait-on?

Vers 3h35, des coups de feu ont été entendus par des policiers qui procédaient à des contrôles dans le secteur concerné. Simultanément, des appels parvenaient à la Centrale d’engagement de la Police cantonale faisant état de coups de feu tirés devant une discothèque en ville de Sion.

Immédiatement sur place, les agents ont procédé aux premières mesures d’usage. Une personne légèrement blessée a été conduite à l’hôpital de Sion. Le ou les auteur(s) ont pris la fuite. (jah)

Europa-Park: le Silver Star à l'arrêt, des passagers évacués à pied

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les jeunes Suissesses font face à un problème quasi ignoré par la médecine
Les femmes vivent souvent un trouble du déficit de l'attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH), jusqu'à l'âge adulte, sans savoir pourquoi le quotidien leur est si difficile. Pourquoi? Parce que leurs symptômes sont différents de ceux des hommes et que les recherches se font principalement sur eux.

Le trouble du déficit de l'attention (TDHA) se manifeste chez les garçons par une agitation et une bougeotte continue en salle de classe, par exemple, ou par des crises de colère régulières. Chez les filles et les femmes en revanche, les symptômes ne sont pas les mêmes, raison pour laquelle le chemin jusqu'au diagnostic est souvent semé d'embûches pour elles.

L’article