DE | FR

Camille, enlevée il y a 11 ans, a été retrouvée dans le canton de Vaud

C'est un simple contrôle de police qui a mis fin à une affaire d'enlèvement qui aura duré onze ans. L'enfant avait été enlevée par sa mère alors qu'elle n'avait que cinq ans et était depuis recherchée par les services de police.
14.03.2022, 14:0114.03.2022, 17:26
La fillette avait été enlevée par sa mère en 2011 alors qu'elle n'avait que cinq ans.
La fillette avait été enlevée par sa mère en 2011 alors qu'elle n'avait que cinq ans. Image: Twitter

La «petite Camille», dont la photo avait fait le tour de France, avait été enlevée par sa mère en 2011, peu après les fêtes de Noël. Elle a été retrouvée onze ans après son enlèvement en Suisse, rapporte lundi Le Matin.

C'est lors d’un simple contrôle routier que Camille, âgée aujourd’hui de seize ans, a été localisée avec sa maman dans le canton de Vaud, près de Lausanne selon le média romand.

La mère, ingénieure militaire, a été placée en détention provisoire à la prison de la Tuilière à Lonay près de Morges (VD), selon Var-Matin.

Séparée de son ex-conjoint depuis 2011, elle avait tenté d’obtenir la garde exclusive de leur fille, sans succès. Jugée et condamnée par le Tribunal judiciaire de Toulon, elle ne s'était jamais montrée devant la justice et faisait même l'objet d'une fiche de recherche diffusée par Interpol. C'est ce qui a permis à la police vaudoise de procéder à cette arrestation. Une procédure d’extradition est, par ailleurs, en cours.

Camille, elle, a été confiée à la Direction générale de l’enfance et de la jeunesse (DGEJ) du canton de Vaud. Une audience de la Justice de paix vaudoise serait déjà fixée cette semaine. (sia)

Le deepfake de Zelensky et Poutine dans un Tarantinorious Basterds

Plus d'articles sur la Suisse

Pourquoi la Suisse a-t-elle les trains les plus lents d'Europe?

Link zum Artikel

«Vous vous sentez discriminés», l'enquête de trop à la SSR?

Link zum Artikel

Le piratage de Swissport est plus grave que prévu

Link zum Artikel

Les nouveaux avions F-35 américains de la Suisse pourraient être... italiens

Link zum Artikel

Tabac et internet: interdire la pub qu'aux jeunes, c'est possible?

Link zum Artikel

Berne se prépare contre d'éventuelles pénuries d'électricité

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un syndicat étudiant incite l'Unige à renoncer à porter plainte
L'affaire fait couler beaucoup d'encre depuis la semaine passée. Ces activistes, qui ont interrompu une conférence jugée transphobe, sont poursuivis par l'établissement universitaire genevois.

La Conférence Universitaire des Associations d'Etudiant.e.x.s (CUAE) a demandé lundi à l'Université de Genève (UNIGE) de renoncer à porter plainte contre des militants qui avaient interrompu la semaine passée une conférence qu'ils jugeaient transphobe. Dans un communiqué, le syndicat étudiant déplore «le tournant répressif que prend cette affaire».

L’article