beau temps
DE | FR
1
Suisse
Femmes

La gauche lance le référendum contre la retraite des femmes à 65 ans

La gauche passe à l'attaque contre la retraite des femmes à 65 ans

Récemment, le Parlement a décidé de rehausser le départ à la retraite des femmes. Une alliance dénonce une attaque antiféministe et injuste. Le référendum est lancé.
04.01.2022, 11:1504.01.2022, 11:37

Les femmes n'ont pas à partir à la retraite un an plus tard, selon l'alliance «Pas touche à nos rentes». Qui compose le collectif? Des syndicats, le PS, les Verts et les collectifs féministes, elle lance, mardi, un référendum contre la réforme AVS21, acceptée par le Parlement en décembre.

Pourquoi le comité est contre la retraite à 65 ans?

Le relèvement de l'âge de la retraite de 64 à 65 ans permettra de faire des économies à hauteur de dix milliards de francs sur le dos des femmes, indique l'alliance. Les femmes, elles, verront leurs rentes réduites d'environ 1200 francs par an, et ce bien qu'elles touchent encore environ un tiers de moins que les hommes, argumente le comité référendaire.

Ainsi, AVS21 ne résout pas les gros défis en matière de retraites. Le président de l'Union syndicale suisse (USS), Pierre-Yves Maillard et conseiller national (PS/VD) estime qu'elle détériore les rentes des personnes qui ont déjà le moins, aujourd'hui, à savoir les femmes:

  • Leur rente AVS moyenne s'élevait à 1770 francs par mois en 2019.
  • Près d'un tiers des femmes ne touchent toujours pas de rente du deuxième pilier.
  • Même si des femmes sont affiliées à une caisse de pension, elles touchent environ deux fois moins que les hommes.

L'alliance craint aussi une attaque générale contre l'AVS

Il estime qu'avec cette première partie de la révision de la prévoyance vieillesse, le Parlement tente, encore une fois, d'affaiblir l'AVS au lieu de tenir la promesse de rentes suffisantes pour vivre. Pour aller plus loin sur les décisions récentes du parlement 👇.

«Quand on voit ce que propose le camp bourgeois en matière de prévoyance vieillesse, ce n'est pas seulement une effronterie à l'égard des femmes, mais une attaque contre les rentes de tous les travailleurs.»
Vania Alleva, présidente d'Unia et vice-présidente de l'USS.

«L'AVS perd chaque année 825 millions de francs en raison de la discrimination salariale des femmes», avance de son côté la conseillère nationale Léonore Porchet (Verts/VD), vice-présidente de Travail.Suisse. Elle fustige le fait que ce soit maintenant aux femmes de supporter les coûts de la réforme, alors qu'elles sont déjà désavantagées en matière d'âge et sur le marché du travail.

Quels sont les arguments pour la retraite des femmes à 65 ans?

Les partisans d'un relèvement de l'âge de la retraite – et pas seulement pour les femmes – invoquent, pour leur part, l'évolution démographique:

  • Il y a aujourd'hui environ trois personnes actives pour un retraité.
  • Il ne devrait y en avoir plus que 2,4 en 2030.
  • En cause: l'augmentation de l'espérance de vie ces dernières décennies et une baisse du taux de natalité.

Le fait que la génération née durant le baby-boom atteigne l'âge de la retraite joue aussi un rôle. L'évolution démographique a des répercussions aussi bien sur le premier que sur le deuxième pilier de la prévoyance vieillesse. (jah/ats)

À 105 ans elle établit un record du monde au 100m

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Des politiciens suisses se rendent à Taïwan et ça ne plaît pas à Pékin
Lundi, cinq membres du Conseil national devraient rencontrer la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen. Entre-temps, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a modifié la section de son site internet portant sur Taïwan. La nouvelle formulation est désormais moins proche de la Chine.

En août 2022, la visite de la responsable politique américaine Nancy Pelosi à Taïwan avait provoqué d'importantes tensions. La Chine considère cette république insulaire démocratique comme une province sécessionniste. Pékin a réagi à la visite de Pelosi par des exercices militaires. Des avions de combat ont ainsi pénétré dans l'espace aérien revendiqué par Taïwan.

L’article