larges éclaircies
DE | FR
Suisse
Formation

A Zurich, la justice refuse l'amende aux étudiants qui font du plagiat

A Zurich, la justice refuse l'amende aux étudiants plagieurs

Studentinnen und Studenten mit Masken an der Universitaet Zuerich am Montag, 14. September 2020, in Zuerich. An der UZH gilt eine Maskentragepflicht in oeffentlich zugaenglichen Innenraeumen, wie Korr ...
Image: KEYSTONE
L'Université de Zurich veut amender les étudiants qui plagient. Le tribunal administratif du canton estime que l'article n'est pas en règle.
23.08.2021, 18:1824.08.2021, 14:36
Plus de «Suisse»

L'Université de Zurich a introduit dans son règlement la possibilité d'infliger des amendes pour les étudiants qui feraient des plagiats. La punition pourrait aller jusqu'à 4000 francs.

Saisi d'un recours, le tribunal administratif du canton de Zurich a jugé cet article du règlement irrecevable.

Les arguments du tribunal

  • Pour le tribunal, une mesure disciplinaire de ce type nécessite une base légale. En principe, une institution de droit public, comme l'Université de Zurich, peut établir des règles dans une ordonnance ou un règlement interne et sanctionner des infractions. Les mesures disciplinaires doivent cependant servir la mission spécifique de l'institution dans le but d'assurer son bon fonctionnement.
  • En revanche, les mesures disciplinaires sévères nécessitent une base légale explicite et spécifique. Dans le cas jugé, la base légale fait défaut et l'université ne peut pas imposer d'amende, selon le tribunal administratif.

Les étudiants contents

L'Université de Zurich avait voulu introduire de nouvelles sanctions, comme un travail d'intérêt général pouvant aller jusqu'à 40 heures ou une amende.

Ces sanctions «constituent un complément judicieux à la réprimande écrite ou à l'exclusion, notamment en ce qui concerne les cas de plagiat», écrivait l'université en mai 2020.

L'Association des étudiants de l'Université de Zurich (VSUZH) avait déposé un recours contre l'article en question. Elle se réjouit qu'il ait été abrogé. L'association est prête «à travailler de manière constructive avec l'université pour élaborer un règlement disciplinaire conforme aux principes de l'Etat de droit», écrit-elle lundi dans un communiqué. L'arrêt du tribunal administratif n'est pas encore entré en force. (ats/ASe)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La droite a laissé tomber la retraite à 66 ans pour sauver les meubles
Les derniers sondages pointent vers un non clair à l'initiative sur la retraite à 66 ans. Les partis bourgeois et les associations économiques semblent avoir renoncé pour tenter de s'opposer à la 13e rente AVS.

Le planning n'a pas aidé l'initiative sur la retraite à 66 ans. Le projet des Jeunes Libéraux-Radicaux a été couplé avec celui de l'Union syndicale suisse pour une 13ᵉ rente AVS. Un sujet qui suscite des émotions bien plus fortes, notamment en raison de son approbation initiale très élevée dans les sondages. L'initiative sur les rentes passe presque inaperçue à côté.

L’article