DE | FR

A Zurich, la justice refuse l'amende aux étudiants plagieurs

Studentinnen und Studenten mit Masken an der Universitaet Zuerich am Montag, 14. September 2020, in Zuerich. An der UZH gilt eine Maskentragepflicht in oeffentlich zugaenglichen Innenraeumen, wie Korridore, Lichthoefe, Toilettenanlage, Aufzuege, Museen, Bibliotheken und Gastrobereiche. (KEYSTONE/Alexandra Wey)

Image: KEYSTONE

L'Université de Zurich veut amender les étudiants qui plagient. Le tribunal administratif du canton estime que l'article n'est pas en règle.



L'Université de Zurich a introduit dans son règlement la possibilité d'infliger des amendes pour les étudiants qui feraient des plagiats. La punition pourrait aller jusqu'à 4000 francs.

Saisi d'un recours, le tribunal administratif du canton de Zurich a jugé cet article du règlement irrecevable.

Les arguments du tribunal

Les étudiants contents

L'Université de Zurich avait voulu introduire de nouvelles sanctions, comme un travail d'intérêt général pouvant aller jusqu'à 40 heures ou une amende.

Ces sanctions «constituent un complément judicieux à la réprimande écrite ou à l'exclusion, notamment en ce qui concerne les cas de plagiat», écrivait l'université en mai 2020.

L'Association des étudiants de l'Université de Zurich (VSUZH) avait déposé un recours contre l'article en question. Elle se réjouit qu'il ait été abrogé. L'association est prête «à travailler de manière constructive avec l'université pour élaborer un règlement disciplinaire conforme aux principes de l'Etat de droit», écrit-elle lundi dans un communiqué. L'arrêt du tribunal administratif n'est pas encore entré en force. (ats/ASe)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel

Même les étudiants des meilleures universités américaines sont endettés

Aux Etats-Unis, les diplômés de master, y compris dans les universités les plus prestigieuses, ne gagnent plus assez pour rembourser leurs dettes contractées pour financer leurs études.

Le Wall Street Journal le dit haut et fort: L'endettement des jeunes diplômés des grandes universités américaines a changé d'ampleur. Ils n'arrivent plus à rembourser les prêts contractés pour leurs études, même lorsqu'ils étudient au sein d'institutions parmi les plus chères au monde.

Pour illustrer son propos, le quotidien économique donne l'exemple de Zach Morrison, âgé de 29 ans et diplômé de Columbia, une des plus prestigieuses universités du pays.

Bien que le jeune homme soit désormais en …

Lire l’article
Link zum Artikel