DE | FR

Trois incendies en trois jours inquiètent un quartier de Genève

Un nouvel incendie, le troisième en trois jours, s'est déclaré jeudi soir dans une cave de la tour du Lignon, à Vernier (GE).
Un nouvel incendie, le troisième en trois jours, s'est déclaré jeudi soir dans une cave de la tour du Lignon, à Vernier (GE).Image: sda
La série des incendies de caves se poursuit au Lignon à Genève, pour la troisième nuit consécutive. De quoi alarmer les habitants du quartier.
10.12.2021, 04:2310.12.2021, 10:10

Un nouvel incendie, le troisième en trois jours, s'est déclaré, jeudi soir, dans une cave de la tour du Lignon, à Vernier (GE). Les pompiers sont intervenus avec un important dispositif.

L'alarme a été donnée à 22h15, a indiqué le lieutenant Nicolas Millot, porte-parole du Service incendie et secours (SIS). Les pompiers sont intervenus avec sept véhicules, deux ambulances et trente pompiers professionnels épaulés de pompiers volontaires. L'incendie a été maîtrisé à 23h49.

Une trentaine de personnes ont été évacuées et conduites dans un bus des TPG pour les abriter du froid, a précisé le lieutenant Millot. Les secouristes ont contrôlé cinq personnes sur place à la suite de quoi deux d'entre elles, incommodées par la fumée, ont été conduites aux Hôpitaux universitaires genevois.

Deux autres incendies similaires ont embrasé le sous-sol de la tour de 28 étages depuis mardi. Les sinistres n'ont pas fait de blessés. Une enquête est en cours pour déterminer l'origine de ces incendies. (ats/jch)

En parlant d'incendies: A New York, Le sapin de Fox News a pris feu

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
200 études Covid ont été mises à la poubelle et vous n'en avez pas entendu parler
Depuis le début du Covid, 206 articles scientifiques incorrects ont été supprimés des revues dans lesquelles ils avaient été publiés. Parfois plusieurs mois plus tard et après avoir fait beaucoup parler. Ce mode de fonctionnement est-il un problème? L'avis d'Olivier Dessibourg, journaliste spécialisé.

Les revues scientifiques tentent de faire le ménage. Depuis le début de la pandémie, 206 articles sur le Covid ont été rétractés, c'est-à-dire supprimés et considérés comme ne faisant plus partie de la littérature spécialisée, selon un décompte du site Retraction Watch. Parmi ceux-ci, des études qui ont animé le débat public, six d'entre elles abordant la question hautement polémique de l'Hydroxychloroquine et six autres parlant d'Ivermectine.

L’article