en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Genève

Grand-Saconnex: Des élus UDC escroquaient leur parti

Des UDC genevois escroquent leur parti et continuent de siéger

Trois élus municipaux UDC ont été condamnés. Ils ont moins donné que ce qu'ils auraient dû à leur parti. Aujourd'hui ils siègent en indépendants.
10.02.2022, 21:3311.02.2022, 08:57
Plus de «Suisse»

Trois élus au Conseil municipal du Grand-Saconnex (GE), qui siégeaient sous la bannière de l'UDC, ont été reconnus coupables d'escroquerie et de faux dans les titres. Ils ont produit de faux décomptes de jetons de présence afin... de reverser moins d'argent à leur parti.

Les faits remontent à l'année 2020, selon l'ordonnance pénale datée de septembre 2021 et révélée, jeudi, par la RTS et la Tribune de Genève. Le trio a induit astucieusement en erreur le parti en produisant des certificats de salaire et des décomptes de jetons de présence au nom de la Ville de Grand-Saconnex comme justificatifs.

Aux aguets, le trésorier du parti a eu des soupçons, car les montants figurant dans les documents étaient beaucoup plus bas que ceux déclarés cinq ans auparavant. Selon lui, le préjudice subi par le parti s'élèverait à 11 000 francs. Le parti et la Municipalité ont déposé des plaintes pénales. Les trois élus ont été condamnés à 90 jours-amende avec sursis et à une amende de 500 francs.

Les élus n'ont, toutefois, pas renoncé à leur mandat. Ils siègent au Conseil municipal en tant qu'indépendants, selon le site internet de la commune. Deux d'entre eux, qui étaient aussi respectivement député et député suppléant, ont, en revanche, démissionné du Grand Conseil. (jah/ats)

Copin Comme Cochon: les votations
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le Valais reste bloqué en 1907
La population valaisanne a rejeté le projet de nouvelle Constitution, préférant conserver le texte fondateur datant du début du siècle passé.

La population valaisanne a refusé dimanche le projet de nouvelle Constitution élaboré pendant plus de quatre ans par une assemblée élue pour l'occasion. Elle a ainsi préféré conserver le texte fondateur datant de 1907.

L’article