DE | FR

Alors, Pierre Maudet va-t-il quitter la politique? Oui et non...

L'ex-ministre, barbu, sur le plateau de la RTS.
L'ex-ministre, barbu, sur le plateau de la RTS.capture d'écran
Le désormais ex-conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet s'est laissé pousser la barbe et a plein d'idées sur la suite de sa carrière. Il dévoile ses projets d'avenir à la télévision. On vous laisse découvrir.
29.04.2021, 20:4830.04.2021, 15:45

Ça y est, Fabienne Fischer a prêté serment ce jeudi devant le Grand Conseil genevois. Son arrivée à l'exécutif met un terme au mandat de Pierre Maudet, qui a quand même décidé de lui voler la vedette une dernière fois: quelques heures seulement après l'intronisation de la nouvelle ministre, l'ex-PLR a pris la parole au 19h30 de la RTS (et dans une interview que la Tribune de Genève a sagement publiée, quelques minutes avant).

Sur le plateau du journal télévisé et dans les colonnes de la TDG, Pierre Maudet a analysé les résultats de sa campagne, avant de répondre à la question que tout le monde se pose: que va-t-il faire maintenant?

L'ancien conseiller d'Etat, qui s'est laissé pousser la barbe, a d'abord déclaré qu'il souhaite passer davantage de temps avec sa famille, et notamment avec ses enfants, qui entrent ou vont entrer dans l’adolescence.

Côté boulot, Maudet a assuré avoir eu «plusieurs propositions, dont une devrait se concrétiser au mois de mai». Le Genevois a également dit qu'il ne souhaite pas profiter de sa rente de ministre. Il veut travailler dans le secteur privé, et notamment «dans le domaine de la transition numérique».

«Idées au-delà des partis politiques»

Et la politique? Ça ne sera pas pour tout de suite, mais ça reviendra, un jour. «Je proposerai d’ici à la fin de l’été une forme de participation à la vie politique un peu différente, qui passera par les réseaux sociaux et visera à aller récolter des idées au-delà des partis politiques», a-t-il dit au quotidien genevois. Il résume:

«Oui, je vais conserver une activité politique originale, rassembleuse et stimulante»

Nul doute, on va encore entendre parler de lui à l'avenir. (asi)

The Josh Fight

1 / 8
The Josh Fight
source: keystone / keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse estime qu'elle a fait (presque) tout juste avec les réfugiés
L'accueil des réfugiés ukrainiens en Suisse, quoiqu'imparfait, a été efficace. C'est, en substance, ce qu'affirme le Département de justice et police (DFJP) dans un premier bilan de la gestion de cette crise historique.

La guerre en Ukraine a provoqué l'exil de plus de six millions de personnes. C'est le plus grand mouvement de fuite en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, souligne vendredi le Département de justice et police (DFJP). De plus, il est extrêmement rapide. Près de 50 000 réfugiés sont arrivés en Suisse en moins de trois mois. C'est davantage que durant toute la crise du Kosovo en 1999.

L’article