DE | FR

L'objectif «zéro sexisme» est loin d'être atteint à Genève

Image: sda
Le premier plan d'action de la ville de Genève pour prévenir le sexisme dans l'espace public n'a marché qu'à moitié, estiment les autorités. Les mesures mises en place vont être renforcées.
01.11.2021, 15:3801.11.2021, 17:37

«71,7%: c'est la proportion de femmes âgées de 15 à 34 ans qui déclarent avoir été la cible de harcèlement dans l'espace public au cours des cinq dernières années», a relevé lundi devant la presse Alfonso Gomez, conseiller administratif en charge des questions d'égalité. Ce chiffre provient du diagnostic local de sécurité 2020.

«Notre société reste marquée et structurée par les inégalités de genre. Il est compliqué de faire bouger les lignes», constate le magistrat. L'élu écologiste présentait le bilan de ce premier plan d'action «Objectif zéro sexisme dans ma ville» qui couvrait la période 2019-2021.

Ce dispositif a notamment permis de thématiser les violences faites aux femmes, relève-t-il. Le seuil de tolérance par rapport au sexisme a ainsi singulièrement baissé, même s'il reste toujours trop élevé, selon M.Gomez. «La banalisation a tendance à disparaître», a-t-il ajouté.

Sensibiliser 250 policiers

Doté de 150 000 francs et d'un poste spécifique, ce plan a notamment permis de:

  • sensibiliser 250 agents de la police municipale aux enjeux du sexisme
  • féminiser 250 panneaux de signalisation de passages piétons ainsi que dix noms de rues
  • organiser une cinquantaine de stages et d'ateliers sur les enjeux de genre dans l'espace public

Le nouveau plan d'action 2022-2025 s'inscrit dans la continuité du précédent tout en renforçant certaines mesures. Des actions de sensibilisation seront notamment menées pour faire réagir les témoins de scènes de harcèlement. Une réflexion est aussi en cours au sujet de l'éclairage public.

La Ville de Genève relance aussi dès lundi et jusqu'à fin novembre sa campagne d'affichage pour lutter contre le harcèlement de rue. Des ateliers et des conférences sont au programme en novembre, dont une discussion avec l'historienne Lucile Peytavin sur les injonctions sociales à la virilité. A découvrir également: un Escape Game féministe, des ateliers de courage civique et une balade urbaine chorégraphiée. (ats)

C'est quoi un homme déconstruit ?

Plus d'articles sur le sexisme

Interdire les pubs sexistes, oui, mais de quoi parle-t-on?

Link zum Artikel

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Comment rentrer safe à la maison? Une app mise sur la sororité

Link zum Artikel

Le monde de la danse favorise-t-il le harcèlement sexuel? «Ça dépend»

Link zum Artikel
Voici les six dernières (bonnes) nouvelles sur le front du Covid en Suisse
Le Covid-19 nous tourmente depuis voilà 24 mois. Les signes indiquant enfin une baisse des cas se multiplient. Voici les six bonnes nouvelles côté Covid du week-end.

Après s'être prélassés sur la plage, les voyageurs étaient forcés de se faire tester en rentrant sur le territoire suisse. C'est désormais terminé: à partir de samedi 22 janvier, les personnes vaccinées et guéries ne doivent plus présenter de test rapide PCR ou antigénique à l'entrée en Suisse.

L’article