Suisse
Homosexualité

En Suisse, les homosexuels doivent donner leur sang «sans restriction»

En Suisse, les homosexuels doivent pouvoir donner leur sang «sans restriction»

Une commission du parlement veut intensifier l'approvisionnement en sang. Pour ce faire, elle a mis en consultation jeudi un projet permettant aux personnes homosexuelles d'y être incluses de la même manière que le sont les hétérosexuels.
24.02.2022, 15:1825.02.2022, 07:56
Plus de «Suisse»

La commission de la santé publique du National a mis jeudi en consultation jusqu'au 31 mai un projet visant à assurer l'approvisionnement en sang. Pour favoriser ce dernier, elle a déclaré dans son communiqué que «les homosexuels devraient pouvoir donner leur sang sans restriction».

Depuis le 1er juillet 2017, les homosexuels ne peuvent donner leur sang qu'à condition d'avoir été abstinents au cours des douze derniers mois. Ils en étaient systématiquement exclus avant cette date.

Pour la commission, cette exclusion n'est pas judicieuse. Une telle discrimination doit être interdite. La loi sur les produits thérapeutiques devrait contenir une disposition prévoyant que nul ne doit être discriminé par les critères d’exclusion du don du sang, notamment du fait de son orientation sexuelle.

Anticiper l'influence démographique

Le projet de la commission doit assurer un approvisionnement suffisant en sang et en produits sanguins. A l’avenir, l’approvisionnement en sang pour les besoins civils gagnera considérablement en importance du fait de l’évolution démographique.

La Confédération doit apporter des aides financières pour promouvoir la sécurité des opérations qui nécessitent des produits sanguins, si l’approvisionnement suffisant de la population ne peut pas être garanti autrement.

A titre de comparaison, de nombreux pays, comme l'Espagne, l'Italie, Israël et l'Angleterre ont déjà rendu cet accès favorable aux homosexuels. Le dernier en date est la France qui, depuis le 16 mars 2021, n'exige plus de ces personnes une période d'abstinence avant de donner son sang. (ats/mndl)

Les ados, inclusifs dans la vraie vie? «C'est compliqué»
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le festival Vibiscum n'a vendu que la moitié des 18 000 billets espérés
Le directeur du festival veveysan est sous le feu des critiques pour l'annulation de l'événement musical, sans pouvoir rembourser les billets déjà achetés. Il explique sa décision.

Au lendemain de l'annulation du festival Vibiscum à Vevey (VD), et alors que les critiques pleuvent, son directeur et fondateur William Von Stockalper revient sur cette décision abrupte. Il reconnaît «un choix terrible» dans une interview accordée à 24 heures:

L’article