DE | FR

Trois incendies domestiques font trois morts en Suisse

Entre lundi soir et mardi matin, trois incendies se sont déclarés dans des appartements situés à Gingins (VD), Grimentz (VS) et Aegerten (BE). Dans les trois cas, une personne a perdu la vie à cause du feu.
15.03.2022, 11:0215.03.2022, 11:12

Un homme est décédé lundi en fin de journée dans l'incendie de son appartement, au premier étage d'un immeuble à Gingins (VD). Ce sont les pompiers, après avoir maîtrisé le sinistre, qui ont retrouvé cet homme de 67 ans, inconscient dans son logement.

Il est décédé sur place, malgré une rapide prise en charge par le personnel ambulancier, indique mardi la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie.

Une autre victime à Grimentz

Un autre incendie survenu dans un appartement a connu une issue fatale. Le drame s'est produit ce mardi matin à Grimentz, dans le canton du Valais.

Image: police cantonale valaisanne

Vers 04h30, la police cantonale a été informée d’un fort dégagement de fumée provenant d’un appartement. Dépêchés sur place, les sapeurs-pompiers d’Anniviers, renforcés par le CSI RégionSierre, sont parvenus à rapidement maîtriser le sinistre.

A l’intérieur de l’appartement, les secouristes ont découvert une personne inanimée. Le personnel médical intervenu sur place n’a pu que constater son décès. L’identification formelle de la victime est en cours, et le Ministère public a ouvert une instruction.

Une troisième victime près de Bienne

Un homme âgé de 56 ans a trouvé la mort dans la nuit de lundi à mardi dans l'incendie d'une maison d'habitation à Aegerten (BE), près de Bienne. La mort de l'individu, dans un des étages supérieurs, n’a pu qu’être constatée, déplore la police bernoise. Deux personnes qui se trouvaient au rez-de-chaussée ont pu être accompagnées à l’extérieur du bâtiment. (ats/asi)

Sinon dans l'actu: des motards agissent contre le harcèlement

Plus d'articles sur la Suisse

Pourquoi la Suisse a-t-elle les trains les plus lents d'Europe?

Link zum Artikel

«Vous vous sentez discriminés», l'enquête de trop à la SSR?

Link zum Artikel

Le piratage de Swissport est plus grave que prévu

Link zum Artikel

Les nouveaux avions F-35 américains de la Suisse pourraient être... italiens

Link zum Artikel

Tabac et internet: interdire la pub qu'aux jeunes, c'est possible?

Link zum Artikel

Berne se prépare contre d'éventuelles pénuries d'électricité

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Anticommunisme, complotisme: la culture au temps de la guerre froide
Durant les décennies de la guerre froide, l’antagonisme Est-Ouest et la peur du communisme se sont emparés de la société tout entière. Et la culture n’a pas été épargnée, y compris en Suisse.

Entre 1945 et 1989, ces longues décennies de guerre froide, on savait parfaitement d’où venaient les méchants: de l’Est – de l’Union soviétique, de Russie ou de tous ses Etats satellites d’Europe de l’Est, à commencer par la RDA. Une idée développée avec assiduité dans les films et les romans de cette époque, depuis Le Troisième homme, ce grand classique de 1950, à L’Espion qui venait du froid de 1965, sans oublier Octobre Rouge, thriller sous-marin écrit par Tom Clancy en 1984 et adapté à l’écran en 1990.

L’article