DE | FR

La Suisse est un des pays les moins touchés par l'hypertension

Image: DPA
L'hypertension est une des premières causes de maladie et de décès dans le monde. Les Helvètes font partie des populations les moins touchées.
25.08.2021, 05:0125.08.2021, 17:07

La Suisse fait partie des pays les moins affectés par l'hypertension. Dans le monde, le nombre d'adultes de 30 à 79 ans atteints par ce problème a doublé depuis 1990. Désormais, 1,28 milliard de personnes en souffrent, selon une étude de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) publiée mercredi.

Parmi les premières causes de maladie et de décès

Près de la moitié des gens diagnostiqués dans le monde ignoraient leur pathologie, en raison des décalages importants dans les diagnostics entre pays, relève cette première évaluation mondiale de la prévalence de l'hypertension.

Parmi les premières causes de maladie et de décès, celle-ci augmente largement la menace de problèmes cardio-vasculaires. Or, elle peut être identifiée facilement par la pression sanguine et souvent être soignée avec des médicaments à bas coût.

Une étude auprès de plus de 100 millions de patients de 185 pays

  • L'étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publiée par la revue britannique The Lancet a été établie sur les données de plus de 100 millions de patients dans près de 185 pays rassemblant 99% de la population mondiale.
  • Si le taux d'hypertension mondial a peu changé en un peu plus de 30 ans, le problème s'est propagé dans les Etats pauvres et à revenus intermédiaires.
  • Il diminue en revanche dans les pays riches. Et la Suisse est même parmi les pays les moins affectés, aux côtés du Canada et du Pérou, selon des données de 2019.
  • En revanche, plus d'un milliard de personnes atteintes d'hypertension se trouvent dans des pays moins aisés. L'augmentation totale du nombre de cas est liée à celle de la population et au vieillissement de celle-ci.

700 millions de personnes atteintes sans accès aux soins

Autre problème, plus de 700 millions de personnes atteintes au total ne reçoivent pas les soins dont elles ont besoin. «Il faut réduire» ce problème, a dit à la presse la directrice des maladies non transmissibles à l'OMS. Les patients au Canada, en Islande et en Corée du Sud sont les mieux suivis, environ trois fois plus que ceux en Afrique subsaharienne, en Asie ou dans les Etats insulaires du Pacifique.

Egalement publiées mercredi, de nouvelles directives de l'OMS lancent plusieurs recommandations aux Etats sur l'hypertension. Elles portent sur le niveau de pression sanguine requis pour démarrer une prise en charge, sur les médicaments à utiliser et la régularité des contrôles à mener.

«Elles sont importantes» pour accélérer les soins, affirme aussi la directrice des maladies non transmissibles de l'organisation. Elle demande également d'améliorer l'accès aux médicaments. (ats/jch)

Ce nouveau «challenge» sur TikTok va littéralement casser des dos

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Sacrifier les femmes pour sauver l'AVS: vous n'aviez rien de mieux à proposer?
Le 25 septembre, le peuple helvétique a voté sur la réforme de l'AVS. Pour renflouer les caisses de l'assurance sociale. Sous ses aspects égalitaires, elle ne règle pas le problème de fond.

C'était l'objet le plus disputé. Ce 25 septembre, le peuple suisse a voté «oui» sur la réforme de l'AVS. Pourquoi? Parce que, selon la Confédération, d'ici 10 ans, il manquera 18,5 milliards de francs pour financer notre premier pilier. Un déficit dû à l'évolution démographique (l'espérance de vie des gens s'allonge, et avec elle, la durée des prestations) et à l'arrivée en masse à la retraite des baby-boomers (les personnes nées entre 1943 et 1960). Résultat: il y aura un déséquilibre avec le nombre d'actifs qui cotisent.

L’article