ciel couvert
DE | FR
Suisse
International

Toronto: documentaire suisse Ostrov-Lost Island primé bientôt aux Oscars

Vidéo: watson

Documentaire suisse primé à Toronto et propulsé pour les Oscars 2022

Le film raconte l'environnement d'une communauté de pêcheurs sur la mer Caspienne et l'œuvre d'une réalisatrice russe et d'un cinéaste suisse.
08.05.2021, 16:5909.05.2021, 17:42
Plus de «Suisse»

Le documentaire suisse «Ostrov - Lost Island» de Svetlana Rodina et Laurent Stoop a été primé au festival du film documentaire à Toronto, l'un des plus grands d'Amérique du Nord. Il remporte un prix de 10 000 dollars canadiens (environ 7400 francs).

Cette distinction le propulse directement dans la course aux Oscars 2022. Le film raconte l'environnement d'une communauté de pêcheurs sur la mer Caspienne. Le jury a salué une «expérience cinématographique puissante sur la vie quotidienne des gens en Russie».

Cette oeuvre est le premier documentaire commun des deux cinéastes, ont indiqué samedi les organisateurs. Svetlana Rodina travaille comme reporter pour des médias russes et Laurent Stoop est un cinéaste et photographe suisse. Le film Ostrov est produit par la société bernoise Doklab. (ats)

Le trailer 👇

Vidéo: watson
Le volcan Sinabung projette une haute colonne de fumée
1 / 15
Le volcan Sinabung projette une haute colonne de fumée
Le Sinabung est resté dormant pendant plusieurs siècles, avant de se réveiller en 2010, lors d'une éruption qui a fait deux morts. Ici en mai 2020.
partager sur Facebookpartager sur X
Viol en Suisse: le projet de loi qui fâche
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les CFF vont supprimer ce billet historique et ça énerve
Si l'on en croit la feuille de route du secteur des transports publics, la carte multicourses des CFF devrait être supprimée en 2025. En cause, la hausse d'achat de billets par voie électronique. Mais cette décision pose un problème aux pendulaires qui ne possèdent pas de smartphone, notamment les enfants.

Les CFF veulent prendre une décision qui ne va pas plaire à tout le monde: supprimer la carte multicourses. Ce changement toucherait en premier lieu ceux qui n'ont pas de téléphone portable, à savoir les enfants et certaines personnes âgées.

L’article