Suisse
Interview

Succession de Somarruga: Réaction d'Elisabeth Baume-Schneider

Roger Nordmann, Fraktionschef, Mitte, spricht mit den Bundesratskandidatinnen Eva Herzog, links, und Elisabeth Baume Schneider, an einem Point de Presse am Samstag, 26. November 2022, in Bern. Die Wah ...
Eva Herzog, candidate bâloise, Roger Nordman et Elisabeth Baume-Schneider, candidate jurassienne à la succession de Simonetta Somarruga.Image: sda
Interview

«Il faut rester humble», la Jurassienne qui vise le Conseil fédéral réagit

Une Jurassienne pourrait succéder à Simonetta Sommaruga au Conseil fédéral. Le groupe parlementaire socialiste a nommé la Bâloise Eva Herzog et la Jurassienne Elisabeth Baume-Schneider sur le ticket du parti. Réaction.
26.11.2022, 18:4027.11.2022, 10:52
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Elisabeth Baume-Schneider, quelle était votre première réaction à l'annonce du ticket Parti socialiste (PS)?
Je suis très heureuse d'être aux côtés d'Eva Herzog et remercie le groupe PS de faire confiance à ma proposition.

Vous avez toujours cru à vos chances pour figurer sur le ticket à deux?
Ce n'est pas une question de croyance. Vous savez, j'ai une expérience à l'exécutif, j'ai dirigé une haute école, j'ai une formation universitaire tout en étant très proche des gens grâce à mon métier d'assistante sociale.

«Je n'ai jamais douté de mes compétences, raison pour laquelle j'ai présenté ma candidature»

L'objectif était de faire connaître mon bagage et mes atouts.

La presse vous avait d'abord désignée comme outsider dans cette course à la succession de Simonetta Sommaruga, vous vous attendiez à ce statut?
Je savais dès le départ que j'aurais ce statut (elle rit). Quand on a organisé la conférence de presse pour annoncer ma candidature, on savait que cela pouvait susciter l'intérêt ou pas du tout. Cela a marché et j'en suis heureuse.

Lors d'un échange avec notre rédaction, vous aviez qualifié votre candidature de «petite et néanmoins fringante», est-ce toujours le cas?
Je pense en tout cas qu'il faut toujours rester humble et se mettre à disposition.

«Ma candidature était courageuse»

On peut dire qu'elle est toujours fringante, car j'ai de l'énergie et j'ai envie de montrer que faire de la politique, c'est un plaisir, mais que c'est aussi une responsabilité.

La prochaine étape, vous devrez convaincre outre-Sarine?
Oui, il faudra convaincre et continuer d'expliquer mon parcours, mais surtout ma manière de travailler avec les autres groupes politiques. Ce que je vis actuellement est passionnant et extrêmement exigeant. Mais, je mesure la chance de pouvoir vivre cette expérience.

Les Conseillères fédérales de 1984 à aujourd'hui
1 / 10
Les Conseillères fédérales de 1984 à aujourd'hui
Elisabeth Kopp (PLR/Zürich), conseillère fédérale de 1984 à 1989.
source: keystone / str
partager sur Facebookpartager sur X
Des Suissesses ont elles aussi empoigné les ciseaux en vidéo
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Procès 1MDB: les principaux accusés encourent 10 ans de prison
Les deux hommes au coeur de ce procès, qui se tient à Bellinzone, vont être sévèrement condamnés par le Ministère public, qui souhaite également leur détention.

Dans le procès 1MDB, la procureure fédérale Alice de Chambrier a requis 10 ans contre le patron de Petrosaudi et 9 ans contre son bras droit. Elle a demandé leur placement en détention pour motif de sécurité en raison du risque de fuite.

L’article