ciel couvert
DE | FR
Suisse
Loi Covid

Loi Covid: des villes romandes retirent les affiches des opposants

Selon la publication Facebook, la ville de Lausanne via son service de voirie aurait retiré des affiches contre la loi-covid.
Selon la publication Facebook, la ville de Lausanne via son service de voirie aurait retiré des affiches contre la loi-covid.montage: watson

Mais pourquoi des villes romandes retirent les affiches des anti loi Covid?

Depuis quelques jours les publications Facebook fleurissent pour dénoncer le ramassage par les villes notamment de Morges et Lausanne des panneaux publicitaires contre la loi Covid. Stratégie volontaire pour bâillonner les opposants ou campagne contre l'affichage sauvage? Explications.
23.11.2021, 11:5523.11.2021, 12:55
Suivez-moi

Une camionnette du Service de la propreté urbaine se promène dans une ville vaudoise. Jusqu'ici, pas de quoi crier au scandale. Mais, en y regardant de plus près, il s'avère qu'elle est remplie d'affiches des opposants à la loi Covid. Une photo et un post Facebook plus tard et les commentaires indignés fleurissent sur les réseaux.

Image

Nous n'avons pas retrouvé la personne qui est à l'origine du post Facebook. Avec plus de 1500 partages, les internautes qui relaient la photo ne connaissent rapidement plus l'initiateur du buzz. Mais face l'indignation qu'a suscité l'image, nous avons a contacté les villes de Morges et de Lausanne pour avoir des éclaircissements.

Affichage sauvage

A Lausanne, on admet sans peine que les panneaux ont été retirés:

«Tout affichage sauvage est interdit quelle que soit la teneur du message imprimé sur les affiches. De plus, l’affichage politique sur les panneaux destinés à l’affichage libre et à but idéal n’est pas admis à Lausanne. C’est pourquoi ces affiches ont été retirées. Le personnel communal a traité les affiches en question d’une manière conforme à la pratique usuelle, sans aucune appréciation quant au message»
Ville de Lausanne

L'explication est la même du côté de Morges.

«Oui, nous avons enlevé des affiches mais seulement parce qu'elles relevaient de l'affichage sauvage»
Alain Jaccard, chef du Service des infrastructures

Et le responsable du Service la gestion urbaine ajoute que les employés sont chargés d'enlever les affiches aux emplacements non règlementaires, peu importe le message figurant sur celles-ci. Mais où est autorisé l'affichage lors de votations dans les rues de Morges?

«En l’espèce, la Ville de Morges autorise l’affichage politique, en période de votation, uniquement sur les emplacements prévus à cet effet, c’est-à-dire les panneaux d’affichage SGA et les panneaux d’affichage libre»
ville de Morges

Dans le cadre de cette campagne, les affiches retirées avaient été placardées sur des supports non officiels ou non autorisés par les autorités communales.

Moins disciplinéspour les élections

Le service des infrastructures et de la gestion urbaine ne fait donc pas preuve d'un zèle particulier contre les opposants à la loi Covid, mais Alain Jaccard en a vu d'autres:

«Certaines campagnes de votations sont plus intensives que d'autres. Nous avons vu fleurir de nombreuses affiches pour les avions de combat ou les multinationales responsables. Mais la majorité de l'affichage sauvage se déroule lors des élections et non des votations»

Exception qui confirme la règle, selon le secrétaire municipal Giancarlo Stella: «C'est la première fois, à mon souvenir, que des affiches sauvages doivent être retirées dans le cadre d’une campagne de votation». Un énième signe que la tension qui règne avant cette votation ne faiblira pas avant les résultats.

Manifestation autorisée contre les mesures Covid à Berne

1 / 13
Manifestation autorisée contre les mesures Covid à Berne
source: sda / peter schneider
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Conseil des Etats s'attaque (enfin) à la réforme du 2e pilier
La réforme prévoit un abaissement du taux de conversion. Le capital constitué par un rentier lors de son activité professionnelle aboutira ainsi à une rente plus petite.

Après avoir tergiversé pendant six mois, le Conseil des Etats empoigne mardi la réforme du deuxième pilier. Différents modèles de compensation des rentes vont s'affronter, avec l'ombre d'un référendum ou d'un échec qui planera en cas de réforme pas assez ambitieuse.

L’article