DE | FR

Ces réfugiés ont échappé à Poutine, mais pas à Serafe

A l'heure où de nombreuses sociétés font un geste d'entraide vers les réfugiés ukrainiens, ce soutien national ne semble pas faire partie des priorités de Serafe, l'organe de la redevance suisse.
05.05.2022, 14:3905.05.2022, 15:56

Gratuité des transports, appels à l'étranger sans frais, comptes bancaires offerts: depuis l'invasion russe de l'Ukraine, la Suisse a mis en place un plan solide pour accueillir au mieux des milliers de réfugiés ukrainiens.

Grâce à la contribution de nombreuses entreprises helvètes privées, ces familles qui ont fui l'horreur ont pu retrouver un toit et un emploi, comme s'en est notamment réjouie l'une d'entre elles s'étant entretenue, jeudi, avec le Tages Anzeiger. Cela avant d'avouer avoir très vite déchanté.

>>> Guerre en Ukraine: tout le développement de la crise en direct <<<

335 francs pour l'année 2022

Quelques jours après avoir été inscrits à leur nouveau domicile à Winterthour, une mère ukrainienne et ses enfants ont reçu un courrier bien connu des citoyens suisses. Une facture de Serafe leur enjoignant de payer des frais de radio et de télévision suisse.

Depuis le 1er janvier 2019, l'entreprise Serafe est chargée de la perception de la redevance audiovisuelle.
Depuis le 1er janvier 2019, l'entreprise Serafe est chargée de la perception de la redevance audiovisuelle. Image: KEYSTONE

Très exactement 335 francs de redevance pour l'année 2022. «C'est beaucoup d'argent pour un ménage de réfugiés au budget serré», estime le média alémanique. Un avis que ne partage néanmoins pas l'organe qui remplace Billag depuis 2019.

Pas de traitement de faveur

Contacté par le Tages Anzeiger, Serafe a reconnu avoir envoyé cette demande de paiement à la famille de réfugiés ukrainiens: «En raison des livraisons mensuelles de données des communes et des cantons, nous ne pouvons pas voir où vivent les réfugiés avec le statut S.» Et de toute façon, cela n'a aucune importance, a ajouté le porte-parole de Serafe:

«Que l'on soit réfugié ou allocataire de l'aide sociale, tous sont égaux devant la loi sur la radio et la télévision dès qu'ils emménagent dans leur propre appartement, comme le confirme l'Office fédéral de la communication.»
Porte-parole de Serafetages anzeiger

Lequel a émis, dans certains cas, la possibilité d'accorder un paiement échelonné sur trois mois, et dans des «situations extrêmement exceptionnelles», des accords de versement. Reste à noter qu'aucune gratuité ne sera accordée. Comme tous les Suisses, les réfugiés ukrainiens devront payer. (mndl)

La situation en images des réfugiés ukrainiens

1 / 7
Les réfugiés ukrainiens
source: sda / amel pain
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Témoignage d'une famille de réfugiés récemment arrivée en Suisse

Plus d'articles récents sur la guerre en Ukraine

Meurtre, torture, vol: l'Ukraine recherche 10 criminels de guerre

Link zum Artikel

«Plan Marshall 2.0»: voici comment reconstruire l'Ukraine après la guerre

Link zum Artikel

Voici 13 images de Pâques «célébrée» en Ukraine en pleine guerre

Link zum Artikel

«Pour la Russie, cette guerre est un suicide économique»

Link zum Artikel
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Berne veut acheter les F-35 sans attendre l'avis du peuple: et si on dit non?
Le Conseil fédéral appuie sur le champignon pour acheter ses F-35A. Viola Ahmerd et cie ne comptent pas attendre la réussite ou non de l'initiative populaire sur le sujet. Mais quelles seraient les conséquences si le peuple mouche les autorités une fois les avions déjà acquis? René Knüsel répond.

Pas de quartier, nos Sept sages prennent le taureau par les cornes et sont bien décidés à acheter rapidement de nouveaux avions de chasse. En réunion mercredi, le Conseil fédéral, par le biais d'un communiqué, indique qu'il s'apprête à accélérer la cadence pour ajouter de nouveaux jouets à notre armée nationale.

L’article