Suisse
Médias

CH media et la «NZZ» touchées par des cyberattaques

Deux géants des médias suisses victimes de hacking

Les groupes CH Media et NZZ ont subi des cyberattaques ce vendredi et l'auteur demande une rançon.
24.03.2023, 15:5825.03.2023, 23:10
Plus de «Suisse»
ARCHIV - 04.12.2019, Hessen, Darmstadt: IT Security Wissenschaftler trainieren im Raum "Cyber Range" im Cybersicherheitszentrum "Athene", wie eingeschleuste Erpresser-Programme (&q ...
L'attaque de la NZZ et CH Media a pu être isolée.Image: DPA

Les entreprises de médias CH Media et Neue Zürcher Zeitung (NZZ) ont été touchées vendredi par des cyberattaques. Certains services ne sont actuellement pas disponibles.

Le département informatique s'attelle à résoudre les problèmes, a indiqué le service de communication de CH Media à Keystone-ATS. Ce dernier a ainsi confirmé une information du portail en ligne persoenlich.com. Seuls des services internes sont concernés, précise CH Media. Différents services, comme l'intranet ou les ressources humaines, ne sont actuellement pas disponibles.

L'attaque par rançongiciel (ransomware) a pu être identifiée et isolée à temps, a indiqué la NZZ. Une analyse est actuellement effectuée par le service informatique de l'entreprise en collaboration avec des spécialistes externes et des experts du Centre national pour la cybersécurité (NCSC) et de la police cantonale de Zurich.

Un rançongiciel est un logiciel malveillant qui crypte des données personnelles. L'auteur de l'attaque demande ensuite au propriétaire des données d'envoyer de l'argent en échange d'une clé qui permettra de les décrypter. (dal/ats)

Copin comme cochon: les cyberattaques
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Comment les lobbies ont torpillé le plan contre la pénurie de logements
Un manque d'ambition. Voici la principale critique adressée au «plan d'action contre la pénurie de logements» que le conseiller fédéral Guy Parmelin a récemment présenté. L'enquête de watson montre pourquoi ce résultat décevant était inéluctable.

En février, le conseiller fédéral Guy Parmelin s'est adressé aux médias et a présenté son «plan d'action contre la pénurie de logements», qui comprend 35 mesures. Réaction? Une déception générale.

L’article