DE | FR

La Suisse table sur une hausse des demandes d'asile en 2022

Mario Gattiker, le patron du Secrétariat d'Etat aux migrations, table sur environ 15 000 demandes d'asile l'an prochain. Trois questions pour faire le point.
30.12.2021, 07:0030.12.2021, 11:54

Qu'est-ce qui explique les faibles demandes d'asile en 2021?

Les chiffres de l'asile sont actuellement faibles en raison de la pandémie et des mesures prises à la frontière extérieure de l'espace Schengen, indique Mario Gattiker, dans une interview au Blick. Le chef du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) explique que c'est aussi le fruit de la politique migratoire de la Confédération: la Suisse veut offrir une protection aux réfugiés qui en ont besoin, mais ne tient pas à attirer des migrants qui n'ont aucun motif d'asile.

Mario Gattiker, chef du Secrétariat d'Etat aux migrations.
Mario Gattiker, chef du Secrétariat d'Etat aux migrations.Image: sda

Quel est le scénario retenu pour 2022 sur le front de l'asile?

Le nombre de demandes d'asile devrait légèrement augmenter en Suisse l'an prochain, affirme Mario Gattiker. Il table sur environ 15 000 dossiers, contre 14 500 cette année.

La probabilité d'un scénario avec jusqu'à 25 000 demandes d'asile est, toutefois, plus élevée qu'en 2021, poursuit Mario Gattiker dans cette interview parue mercredi dans le journal alémanique.

Deux demandeurs d'asile au centre de Perreux (NE), en 2016.
Deux demandeurs d'asile au centre de Perreux (NE), en 2016.source: keystone

Qu'est-ce qui explique la hausse des demandes?

Si la situation sur le front du Covid s'allège dès le printemps, le virus devrait moins freiner la migration que ce n'était le cas jusqu'ici.

Ces demandes en hausse seraient également dues au fait, qu'à nouveau, davantage de migrants tentent leur chance à travers la Méditerranée, entre l'Afrique du Nord et l'Italie, selon le chef du SEM. En 2021 déjà, le nombre de réfugiés débarqués sur la Péninsule a augmenté. S'y ajoute l'instabilité politique dans plusieurs pays, africains surtout, où la pandémie a aggravé la détresse économique. (jah/ats)

Cette influenceuse russe danse avec un ours et se fait allumer sur les réseaux

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La diplomatie suisse prépare un coup d'éclat en Russie pour l'Ukraine
Les discussions entre le président suisse Ignazio Cassis et le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba sont sur le point d'aboutir: la Suisse devrait, à l'avenir, représenter l'Ukraine en Russie en tant que puissance protectrice. Mais Moscou doit encore donner son accord.

Le 30 avril, le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le président de la Confédération Ignazio Cassis ont eu une conversation téléphonique. Ils ont ensuite uniquement évoqué la question à travers des tweets rédigés en anglais, chacun de leur côté: Zelensky a notamment écrit qu'ils avaient discuté de la possibilité pour la Suisse de fournir des services consulaires aux Ukrainiens en Russie. Cassis a noté que la Suisse pourrait contribuer au retour de la paix grâce à ses bons offices.

L’article