DE | FR

Des autorités scolaires annoncent publiquement rechercher les victimes d'un prof

Cette procédure étrange se passe dans le canton de Berne, à Moutier. Voici en quoi elle est plutôt inhabituelle.
01.02.2022, 11:5701.02.2022, 12:58

Les autorités scolaires de la Ville de Moutier (BE) ont lancé un appel pour retrouver d'éventuelles autres victimes d'un ancien enseignant de l'école secondaire licencié pour une affaire de mœurs survenue avec une élève en 2015. Elles ont initié cette démarche plutôt inhabituelle après qu'une autre élève a dénoncé le comportement de ce même prof.

Pour faire la lumière sur cette affaire, les autorités scolaires de Moutier ont choisi de révéler publiquement les faits. Elles invitent d'autres victimes potentielles à se faire connaître et à s'annoncer auprès de la police cantonale bernoise, de la direction d'école ou de la commission scolaire.

Pourquoi avoir décidé de rendre l'affaire publique?

Il y a une année, la commission scolaire avait été informée d'une affaire de mœurs entre une élève et un enseignant qui s'était déroulée six ans plus tôt. Elle avait pris des mesures immédiates en se séparant de l'enseignant et en déposant plainte auprès du Ministère public. L'affaire n'avait pas été rendue publique. Le président de la commission scolaire Pierre Sauvain sur les ondes de RJB et RJF a expliqué:

«Dans le courant de la semaine passée, nous avons été informés par une autre élève qu'une autre affaire de mœurs concernait le même enseignant.»

La commission scolaire a donc demandé, lundi, aux parents et aux élèves s'ils avaient connaissance d'autres cas impliquant ce même enseignant. «Il nous a paru important de manifester notre soutien aux victimes», a souligné Pierre Sauvain qui s'exprimait également dans la presse régionale. (jah/ats)

Dans l'actu: vous n'avez rien suivi à la sordide «affaire Maëlys»? On vous explique tout

Et pour tout savoir de l'actu chaude en Suisse en ce moment...

Voici les sextoys préférés des Suisses (les Fribourgeois sont des coquins)

Link zum Artikel

Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»

Link zum Artikel

Bannir la pub pour le tabac: et pourquoi pas le sucre et la viande aussi?

Link zum Artikel

Votations du 13 février: le point sur l'initiative «enfants sans tabac»

Link zum Artikel

Votations sur les médias: d'où vient la méfiance envers les journalistes?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Lex Netflix: il faut éviter que les Alémaniques «ne raflent la mise»
Pierre Monnard, réalisateur fribourgeois, se réjouit de la mise-en-œuvre de la Lex Netflix, mais il craint que la Suisse alémanique n'en profite plus que les autres régions.

Le réalisateur fribourgeois Pierre Monnard salue «la belle victoire pour la branche face aux arguments "idéologiques" des référendaires», a-t-il dit. Il espère que toutes les régions du pays en profiteront à l'avenir.

L’article