DE | FR
Image: Le Grand prix suisse de la musique 2021

Trois chanteurs suisses que vous devez absolument écouter

Le 21 mai, le Grand prix suisse de la musique a sacré 15 lauréats. De la folk moderne à la musique afro jusqu'au black metal, l'excellence helvète brille résolument dans tous les genres musicaux. Et nous, on a nos préférés! Sélection.
21.05.2021, 10:5415.07.2021, 17:14
Suivez-moi

Yilian Cañizares:
l’envoûtante qui murmure en trois langues

Image: Grand Prix Suisse de la musique 2021

Elle fait quoi?

A la fois violoniste, compositrice et chanteuse, la Cubano-suisse, tout droit sortie de Fribourg, concilie les rythmes afro-cubains, jazz et classique avec classe et minutie.

Pourquoi on l'aime?

  • Parce qu'elle excelle dans l'art de l'improvisation et il n'y a rien de plus authentique.
  • Parce que dans un seul et même son, elle nous offre les douces sonorités des langues espagnole, yoruba et française, et qu'avec elle devenir polyglotte devient un jeu d'enfant.
  • Parce qu'elle est considérée comme «l'étoile montante de l'année 2013» par l'hebdomadaire français Le Nouvel Observateur. Et désormais, la Suisse reconnaît également son charisme.

Louis Jucker:
le créatif qui sait tout faire

Image: Grand prix suisse de la musique 2021

Il fait quoi?

Est-ce qu'on peut trouver plus polyvalent que ce Chaux-de-fonnier? Louis Jucker est chanteur, auteur, musicien, producteur et curateur. Mais pas que! Sa musique, ultra intimiste, oscille habilement entre expérimentale et folk moderne.

Pourquoi on l'aime?

  • Parce qu'il est autodidacte et qu'il n'y a donc rien de plus inspirant qu'un mec qui s'est fait tout seul et qui est reconnu pour son talent.
  • Parce qu'il a réalisé le rêve de tant de Suisses: percer dans toute l'Europe. Ses tournées dans la capitale et jusqu’en outre-mer en sont la preuve.
  • Parce que les instruments qu'on entend dans la plupart de ses morceaux sont soit vintage, soit construits par lui-même. Ce qui donne lieu à des textures sonores aussi invraisemblables que géniales.

Tom Gabriel Fischer:
le pionnier qui fait briller le black métal

Image: Le grand prix suisse de la musique 2021

Il fait quoi?

Du métal. Bien brut, bien hard, bien noir. Mais ce qui dénote chez cet artiste zurichois, c'est qu'entre deux growlings, Tom Gabriel Fisher et son groupe Triptykon cassent les codes du genre à l'aide d'instruments classiques et autres sonorités éclectiques.

Pourquoi on l'aime?

  • Parce qu'il vient d'amorcer une révolution: c'est la première fois, dans toute l'histoire du Grand prix de la musique 2021, que la musique métal fait partie des genres récompensés.
  • Parce que dans ses textes, il fait mille références littéraires, dont les classiques baudelairiens en favoris.
  • Parce que, d'après les dires du Grand prix suisse de la musique 2021, sa musique a influencé des pontes du secteur tels que Nirvana, les Foo Fighters ou Marilyn Manson. Rien que ça.

Le 65ème Concours de l'Eurovision a lieu en ce moment.

1 / 13
Le 65ème Concours de l'Eurovision a lieu en ce moment
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Voici les raisons qui explique pourquoi vous n'aimez pas les festivals

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

La droite appelle le PS à stopper l'initiative contre les F-35

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«J'ai honte de mon pays»: à Genève ce haut diplomate russe en a marre de Poutine
Le conseiller russe auprès des Nations unies à Genève a démissionné avec fracas. Dans une lettre ouverte, il dénonce un système russe dysfonctionnel.

L'ambassadeur russe auprès de l'ONU à Genève, Boris Bondarev, a démissionné de son poste. Il est jusqu'à présent le plus haut diplomate russe à avoir quitté son poste depuis le début de la guerre.

L’article