Suisse
Neuchâtel

Elisabeth Baume-Schneider face à un «tsunami» de délinquance

La Conseillere federale Elisabeth Baume-Schneider, cheffe du Departement federal de justice et police DFJP, repond aux questions des journalistes lors d'un point presse apres une visite au centre ...
La conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider était en visite dans le canton de Neuchâtel lundi.Image: sda

Comment Baume-Schneider gère face à un «tsunami» de délinquance

Elisabeth Baume-Schneider a visité le centre fédéral d'asile de Boudry (NE), qui fait la une des journaux en raison de sa surpopulation et des délits commis par des requérants d'asile. Les organisations de réfugiés sont critiques.
25.04.2023, 18:45
Julian Spörri, Boudry / ch media
Plus de «Suisse»

En arrivant à Boudry, on découvre un village endormi: aucune agitation n'est perceptible dans cette commune de 6000 habitants. Le «Café du Tram», situé au terminus du tramway, est fermé ce lundi.

Mais le calme est trompeur: à Boudry, non loin de Neuchâtel, il y a urgence. La raison en est le centre d'asile situé un peu à l'extérieur du village: c'est le seul centre d'asile fédéral avec des tâches procédurales en Suisse romande. Autrement dit, c'est ici que les demandes sont examinées et les décisions rendues. C'est, qui plus est, le plus grand centre d'asile de Suisse.

Boudry dans le canton de Neuchâtel.
Image: watson

Mais avec la crise migratoire actuelle, même cette installation est trop petite. A la fin de l'année dernière, plus de 900 demandeurs d'asile ont logé à Boudry, alors que l'occupation maximale est de 480 places de couchage. Dans la région, ce n'est pas la seule raison de l'indignation: les vols et les cambriolages commis par des requérants d'asile – selon la police, seuls 3% d'entre eux sont des délinquants – ont également fait la une des journaux. La directrice cantonale des affaires sociales a parlé d'une situation «inacceptable» pour la population.

Tout cela a été une raison suffisante pour que la conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider prenne les choses en main. Lundi, elle a invité le canton, la commune, les riverains et les organisations de réfugiés à une table ronde.

La Conseillere federale Elisabeth Baume-Schneider, cheffe du Departement federal de justice et police DFJP, participe a une table ronde avec des representantes et des representants du canton dont les  ...
Elisabeth Baume-Schneider (en rose) lors de la fameuse table ronde (rectangulaire pour l'occasion).Image: sda

Un crash-test pour la Jurasienne

Le cas de Boudry représente un premier test pour la conseillère fédérale socialiste, en poste depuis quatre mois, et montre comment elle se glisse dans la peau d'une gestionnaire de crise. La Jurassienne mise sur un «dialogue ouvert» et veut s'orienter sur les faits et les observations sur place, a-t-elle expliqué.

Les faits ont été fournis par le conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de la Sécurité, Alain Ribaux, en personne. L'édile PLR a parlé d'un «tsunami» de la petite délinquance depuis 2021, avec un pic fin 2022. Sur l'ensemble de l'année, 2900 délits ont été enregistrés dans les districts de Boudry et de Neuchâtel, et parmi ceux dont l'auteur est connu, 48% sont le fait de personnes du type «requérant d'asile».

Le Conseiller d'Etat neuchatelois Alain Ribaux repond aux questions des journalistes lors d'un point presse apres une visite au centre federal pour requerants d?asile de Boudry, dans le cant ...
Alain Ribaux.Image: sda

Depuis quelques semaines, les vols ont diminué, a indiqué le Neuchâtelois. Il attribue cela à des mesures telles que les patrouilles de police renforcées et la baisse du nombre de demandeurs d'asile. Celui-ci est de nouveau dans les limites de capacité.

La cavalerie est-elle arrivée trop tard?

On a donc l'impression que Baume-Schneider n'est intervenue qu'après l'extinction de l'incendie. Lors de la conférence de presse, elle a présenté peu de choses concrètes. Elle a souligné qu'il fallait une interaction entre les mesures visant à améliorer le sentiment de sécurité de la population et les mesures d'accompagnement socioculturelles telles que le coaching pour les demandeurs d'asile. En outre, la Confédération s'efforcera, à l'avenir, de respecter la limite de capacité, à l'exception des «situations exceptionnelles».

Malgré ses déclarations vagues, la conseillère fédérale a marqué des points. «Elisabeth Baume-Schneider était très bien préparée et à l'écoute de nos préoccupations», a déclaré Dastier Richner, président de l'association des riverains. Il a particulièrement souligné l'échange direct avec la conseillère fédérale. Sous sa prédécesseure, Karin Keller-Sutter, il n'y avait eu que des contacts épistolaires.

De gauche a droite, La Conseillere d'Etat neuchateloise Florence Nater, La Conseillere federale Elisabeth Baume-Schneider, cheffe du Departement federal de justice et police DFJP, le Conseiller d ...
Malgré ses déclarations vagues, la conseillère fédérale aurait marqué des points.Image: sda

Les associations de réfugiés critiques

Les organisations de réfugiés sont en revanche déçues. Louise Wehrli de «Droit de rester» affirme:

«Au lieu de mettre l'accent sur l'amélioration des conditions de vie des demandeurs d'asile, la table ronde a mis en avant des mesures répressives contre la criminalité.»

Elle salue l'échange, mais ne reconnaît pas que la conseillère fédérale veuille fondamentalement changer le système de migration. La preuve, selon elle, avec d'autres exemples. Ainsi, le Secrétariat d'Etat aux migrations continue d'envoyer des réfugiés en Croatie malgré les graves accusations contre les gardes-frontières croates. Louise Wehrli est aussi critique à l'égard de la suspension de la procédure de visa rapide pour les victimes de tremblement de terre en Syrie et en Turquie:

«L'élection d'Elisabeth Baume-Schneider était liée à des espoirs. Mais ceux-ci ont été déçus jusqu'à présent»

Il est donc clair que la pression sur la conseillère fédérale PS reste forte. Alors qu'elle était déjà la cible de l'UDC, la désillusion s'ajoute désormais de l'autre côté du camp politique.

Traduit et adapté par Noëline Flippe

Réactions des militants jurassiens à l'élection d'Elisabeth Baume-Schneider
Video: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Neige en Suisse: 1999 était une année record au Säntis
Il y a 25 ans, 8.16 mètres de neige sont tombés sur le sommet du Säntis en Suisse. Cette année, la couche de neige atteint 5.98 mètres.

Il y a 25 ans, on n'avait jamais enregistré autant de neige en Suisse sur le Säntis: au printemps 1999, la couche de neige mesurait 8.16 mètres sur ce sommet de Suisse orientale qui culmine à 2226 mètres. Actuellement, elle atteint encore 5.98 mètres.

L’article