Suisse
Neutralité

L'initiative sur la neutralité a été lancée

L'initiative sur la neutralité soutenue par Blocher a été lancée

L'initiative a été voulue par Christoph Blocher.
L'initiative a été voulue par Christoph Blocher.Image: sda
Ça y est: l'initiative voulue par l'ancien conseiller fédéral et président de l'UDC Christoph Blocher a été lancée ce mardi. Le texte vise à interdire à la Suisse de conclure des alliances de défense et de participer à des sanctions.
08.11.2022, 09:2101.02.2023, 12:43
Plus de «Suisse»

Pro Suisse peut commencer sa campagne pour l'initiative sur la neutralité. L'association a jusqu'au 8 mai pour récolter les 100 000 signatures nécessaires, peut-on lire mardi dans la Feuille fédérale.

Avec leur texte, les initiants veulent assurer la neutralité de la Suisse. Toute adhésion à une alliance militaire ou défensive doit être exclue, sauf en cas d'attaque militaire directe. Berne ne doit pas non plus participer aux conflits militaires, ni prendre de sanctions outre celles décidées par l'ONU.

Pro Suisse, 25 000 membres, résulte de la fusion de trois entités opposées à tout rapprochement de la Suisse avec l’Union européenne: l'ASIN, l'association patronale contre l’adhésion à l’Union européenne et le comité. «Non à une adhésion rampante à l’UE».

Le rôle de Blocher

Derrière cette initiative se cache l'ancien conseiller fédéral UDC Christoph Blocher. Ce dernier avait vivement critiqué la décision suisse de reprendre les sanctions de l'Union européenne à l'encontre de la Russie, après le début de la guerre en Ukraine.

Selon Christoph Blocher, le Conseil fédéral avait ainsi rompu la neutralité qui a préservé la Suisse pendant 200 ans d'une terrible guerre.

Si la Suisse est neutre de manière crédible, elle peut occuper une position particulière pour la paix mondiale, avait-il récemment commenté. (ats/asi)

Donetsk: Ce convoi ukrainien fonce droit dans un piège
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Primes maladie: J'ai (encore*) la haine
Chaque année, c'est la même rengaine. Les primes maladie augmentent, on s'inquiète, les politiques tapent du poing sur la table, les assureurs encaissent. Et une fois que l'orage est passé, qu'on est bien tondu, on se remet sagement au boulot, jusqu'à la prochaine annonce. Mais comment a-t-on pu en arriver là?

Aussi loin que remontent mes souvenirs d'adulte, qui soupire devant la boîte aux lettres et qui paie ses factures, j'ai toujours vécu le fameux ras-le-bol de fin septembre (ou du milieu de l'année*). L'annonce de la hausse des primes maladie. Cette sensation aigre-douce qu'on nous la fait à l'envers, encore et encore.

L’article