en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Noël

Noël 2022: faut-il renoncer aux décorations lumineuses?

Pénurie d'énergie: faut-il renoncer aux décorations ce Noël?
Garage de Jean-Marie Chassot à Prez-vers-Noréaz (FR)

Pénurie d'énergie: faut-il renoncer aux décorations lumineuses ce Noël?

Les conseils pour économiser de l'énergie fleurissent à l'arrivée de Noël, mais qu'en est-il de nos décorations lumineuses? Nous avons demandé à deux habitués s'ils allaient passer Noël sans leurs guirlandes.
21.11.2022, 06:0321.11.2022, 08:13
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Jean-Marie, le passionné

«Sans le coup de fil du syndic, j'aurais installé mes lumières comme chaque année depuis 25 ans». Dire que Jean-Marie Chassot est déçu relève de l'euphémisme. Ce passionné de décorations de Noël illumine, depuis plus deux décennies, sa station service, son garage et son appartement de Prez-vers-Noréaz dans le canton de Fribourg. Un véritable pèlerinage pour les habitués, comme le souligne le quotidien La Liberté.

Chez Jean-Marie, Noël ressemble à ça.
Chez Jean-Marie, Noël ressemble à ça.Jean-marie Chassot

Mais cette année, c'est le coup de massue pour notre retraité qui dit avoir reçu un coup de fil de la commune.

«Le syndic m'a demandé de revoir ma consommation d'électricité et de renoncer à une partie de mes décorations. Chez moi, c'est tout ou rien! Alors, j'ai décidé de ne pas installer mes lumières cette année.»
Jean-Marie Chassot, retraité

Le retraité nous explique qu'il ne souhaite pas «se mettre dans le pétrin» avec les autorités en ne suivant pas les recommandations qui lui ont été faites, mais il réitère son incompréhension face à cette situation.

«Mes décorations lumineuses apportent de la joie et je ne pense pas que les réduire va changer radicalement la facture d'électricité»
Jean-Marie Chassot
Image

Mais avouons-le, ces nombreuses lumières ne sont-elles pas un peu excessives? A cette question, le bricoleur passionné (il fabrique lui-même ces décorations en récupérant des objets de la ferraille à la déchetterie) explique qu'il ne «regarde pas» le montant de sa facture d'électricité, «car quand on aime, on ne compte pas». Nous avons voulu savoir ce que la commune pensait de la situation de Jean-Marie, contacté par notre rédaction, le syndic de Près-vers-Noréaz n'a pas souhaité s'exprimer à ce sujet.

Paula, la prudente

«On entend tous les jours qu'il faut économiser l'électricité, alors je ne pense pas sortir mes illuminations cette année», explique Paula Alves Ribeiro, concierge d'un petit immeuble morgien.

«J'allume mes lumières de jardin toute la nuit, du début décembre au 6 janvier»
Paula Alves Ribeiro, concierge

La mère de famille avoue qu'elle se faisait une joie de décorer son appartement et son immeuble comme chaque année, mais face à la crainte d'une pénurie d'électricité cet hiver, elle ne voit pas d'autre alternative.

«La gérance nous a déjà envoyé une lettre pour nous demander de ne pas chauffer à plus de 20 degrés alors j'attends de voir si je pourrai mettre un sapin avec des lumières dans le hall de l'immeuble»
Paula Alves Ribeiro, concierge, Morges

Concierge depuis 10 ans, Paula n'a jamais calculé la consommation d'énergie de ses illuminations en LED, mais elle considère que les petits gestes ont leur importance face à la menace de pénurie de courant.

«Ça sera un Noël un peu moins joli, mais je comprends qu'on doive limiter les coûts d'électricité»
Paula Alves Ribeiro, concierge

Une véritable économie?

On a demandé à une experte, Laurianne Altwegg, responsable énergie à la Fédération romande des consommateurs, si la suppression des lumières sur notre sapin de Noël nous sauvera de la menace de la pénurie de courant cet hiver. Voici sa réponse:

«Si on fait le calcul, la consommation électrique d’une guirlande à LED utilisée toutes les nuits durant quatre à six semaines semble négligeable. Multipliée par des milliers de guirlandes, voire en additionnant la consommation de celles utilisant d’autres types d’ampoules, ça l’est beaucoup moins»
Laurianne Altwegg, responsable énergie à la Fédération romande des consommateurs

Toutefois, Lauriane Altwegg souligne qu'il y a des postes bien plus énergivores que les guirlandes de Noël, comme les petits chauffages électriques d’appoint. «Y renoncer aurait bien plus d'effet» selon la responsable énergie.

Tout est donc question de quantité, de types d'ampoules et de durée de consommation. En bref, n'en faites pas trop et remplacez vos vieilles guirlandes par des LED.

«Tous les petits gestes pour réduire sa consommation d'énergie ont du sens aujourd'hui»
Laurianne Altweg, responsable énergie à la Fédération romande des consommateurs

La responsable énergie estime qu'il est «inefficace de donner des leçons» aux personnes qui souhaitent égayer leurs fêtes de fin d'année. Mais le contexte actuel doit aussi nous mener à nous interroger sur notre consommation d'énergie au quotidien. Laurianne Altwegg souligne que la consommation d’électricité aura aussi des effets importants sur la facture l’année prochaine au vu de la hausse des tarifs. La spécialiste rappelle aussi que si la FRC n'a pas émis de recommandation officielle sur l'usage des luminaires de Noël. Elle pousse, en revanche, les communes à s'intéresser à leur consommation d'énergie via leur éclairage public.

«Les ampoules des lampadaires ne sont pas toutes en LED et les communes peuvent aussi réfléchir à mettre en place l'éclairage dynamique»
Lauriane Altweg, responsable énergie à la Fédération romande des consommateurs

Et ma guirlande, elle consomme combien alors?

En nous promenant dans les rayons d'un grand magasin de bricolage, nous avons trouvé cette guirlande lumineuse.

  • 420 petites ampoules LED
  • Consommation 6Watt
Image
Image

A combien s'élèverait son coût en électricité chaque année si on l'utilise de 19h à 7h du matin, soit 12 heures et cela durant un mois soit 30 jours? Le calcul est relativement simple:

  • 6 watts x 12 heures x 30 jours = 2160 wattheures (Wh), soit 2,160 kilowattheures (KWh)
  • Le prix médian du kilowattheures en Suisse s'élevait à 21,18 ct./kWh en 2022.

Résultat: la facture d'électricité du luminaire se monte à 45ct en moyenne en 2022 et sera de 58 ct en 2023.

Midterms 2022: les Américains au vote
1 / 13
Midterms 2022: les Américains au vote
source: sda / thom bridge
partager sur Facebookpartager sur X
Simonetta Sommaruga est douée en beatbox, la preuve!
Video: watson
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
L'armée veut recruter les Suisses «qui ont fini leur service» et ça agace
Thomas Süssli veut augmenter les effectifs de l'armée pour assurer la sécurité en cas de crise. Mais le projet du chef de l'armée suscite des critiques dans plusieurs partis.

Le chef de l'armée veut 20 000 soldats de plus à court terme. «Une des propositions de l'armée est de passer dans un premier temps de 100 000 à 120 000 soldats», a déclaré Thomas Süssli à CH Media (groupe dont watson fait partie). Pour cela, il faudrait un nouveau système d'obligation de servir. Il souhaite soumettre une proposition au Conseil fédéral d'ici à la fin de l'année.

L’article