DE | FR
Les experts de l'OFSP de gauche à droite: Alain Di Gallo, Samia Hurst et Patrick Mathys.
Les experts de l'OFSP de gauche à droite: Alain Di Gallo, Samia Hurst et Patrick Mathys.source: keystone et shutterstock

Le point sur le Covid avec les experts de l'OFSP en 10 punchlines

La forte hausse des cas Omicron a occupé les experts de l'OFSP pendant leur point de presse mardi. Vous l'avez raté? Récap' en punchlines.
04.01.2022, 17:0704.01.2022, 17:50
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Comme d'habitude, les experts commencent par faire le point

«Omicron continue de se propager et de progresser rapidement»
Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l’OFSP

D'ailleurs, la Suisse peut faire 100 000 tests quotidiens, où en est-on?

«On en est à environ 60 000 par jour. Si le nombre de cas est trop élevé, il ne sera plus possible de proposer des tests à tout le monde. On discute actuellement de la manière dont on pourrait augmenter les capacités»
Patrick Mathys

Quel impact a cette hausse sur les hôpitaux?

«Les effets d'Omicron dans les soins intensifs restent incertains»
Patrick Mathys

Mais encore...

«Nous avons des inquiétudes. Les cantons doivent se préparer en conséquence. Il faut observer la relation entre infection, hospitalisation et occupation dans les unités de soins intensifs»
Patrick Mathys

Quel genre de population sera le plus impacté?

«Les enfants seront fortement touchés par Omicron»
Alain Di Gallo, membre de la Task force Covid-19 de la Confédération

Donc on se dirige vers une fermeture des classes?

«Pour l'instant, le plus important est de maintenir les écoles ouvertes et de conserver le rythme quotidien habituel»
Alain Di Gallo

Les solutions, dans ce cadre, sont toujours les mêmes...

«Aération, tests réguliers, traiter les enfants symptomatiques, faire porter le masque et la vaccination»
Alain Di Gallo

A ce propos, la vaccination des enfants est-elle risquée?

«Il n'y a pas de risques graves connus de la vaccination Covid chez les enfants»
Alain Di Gallo

Va-t-on en voir le bout?

«La pandémie va prendre fin dans notre pays parce qu'on aura plus suffisamment de personnes non immunisées pour faire ces grandes vagues qui menacent de mettre sous une grande tension nos hôpitaux»
Samia Hurst, vice-présidente de la Task force Covid-19 de la Confédération

Super! Quand est-ce que ce sera fini alors?

«Pour en arriver là, pour les non-vaccinés, il n'y a pas d'autre moyen que de traverser la maladie. Toute la question est quel fardeau [réd: sur les hôpitaux] on va avoir d'ici là»
Samia Hurst

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo

Plus de Covid? En veux-tu en voilà

Tanja Stadler: «Il est trop tôt pour dire si nous nous ferons vacciner régulièrement»

Link zum Artikel

«On pourra se détendre mi-avril»: ce virologue se montre optimiste sur Omicron

Link zum Artikel

Alain Berset: «Le but est de lever les mesures avant fin mars»

Link zum Artikel

Les vaccinés à bout envers les non-vaccinés? «Il y a un grand malaise»

Link zum Artikel
Les revenus de Migros poursuivent leur croissance en 2021
Le chiffre d'affaires de Migros a légèrement augmenté en 2021. Si les recettes du commerce de détail ont augmenté, d'autres secteurs ont souffert de la pandémie.

Les revenus de Migros ont poursuivi leur croissance à périmètre constant en 2021. Dans le détail:

L’article