DE | FR
Thomas Wiesel et 5 autres stars romandes ne participeront pas à la campagne de pub pour la vaccination initiée par la Confédération.
Thomas Wiesel et 5 autres stars romandes ne participeront pas à la campagne de pub pour la vaccination initiée par la Confédération.
People

6 célébrités romandes qui ne font pas campagne pour la vaccination

80 personnalités suisses, dont (seulement?) huit romandes, sont les visages de la Semaine de la vaccination lancée par la Confédération. Nous? On a contacté les célébrités qui n'y participent pas et cherché à connaître leurs raisons.
10.11.2021, 07:5310.11.2021, 11:21
Suivez-moi

«Votre pays a besoin de vous.» Cet argument aurait pu être utilisé par la Confédération pour inviter des personnalités romandes à devenir «ambassadrices» de la Semaine de la vaccination qui a lieu du 8 au 14 novembre. Alors que les billets du concerts «promo» de Stress & Co semblent avoir été hackés par des anti-mesures Covid, seuls huit people francophones sont dans la liste des 80 portes-parole, à l’instar de Daniel Rossellat. Les autres ont-ils refusé ou n’ont-ils simplement pas été contactés? On a joint six absents pour en savoir un peu plus.

Ceux qui ont refusé

Thomas Wiesel

Image: keystone

«Je trouve que c'est courageux de la part des artistes de s'engager dans la campagne de vaccination, car je vois les retours négatifs et autres insultes qu'on reçoit quand on s'exprime sur cette question.» L'humoriste Thomas Wiesel, qui s'était affiché devant les médias en train de se faire vacciner au mois de mai dernier, a été contacté par la Confédération, mais a refusé de participer à la campagne officielle.

«Je souhaite préserver ma distance et mon indépendance en tant qu'artiste face au gouvernement»
Thomas Wiesel

Le Vaudois rappelle qu'il est convaincu des bénéfices de la vaccination mais dénonce aussi le climat «toxique» qui règne sur ce sujet.

Vincent Kucholl et Vincent Veillon

Image: KEYSTONE

Les deux Vincent, comme on les appelle, ont aussi été sollicités par la Confédération mais ont décliné la proposition. «On a préféré ne pas formaliser notre soutien à la vaccination de manière officielle.» Les humoristes et comédiens soulignent que la thématique est très sensible. Vincent Kucholl commente:

«Parler de la vaccination engendre des réactions fortes sur les réseaux et on est souvent traités de vendus, de propagandistes, voire de nazis»
Vincent Kucholl

Et ajoute: «Notre ligne n'a pas changé, on veut rester indépendant éditorialement pour ne pas perdre notre liberté. Nous sommes des observateurs de l'actualité et nous souhaitons rester au-dessus de la mêlée.»

Jean-Marc Richard

image: keystone

L'animateur, figurant parmi les personnalités les plus populaires de Suisse romande, a bien entendu été approché pour promouvoir la campagne de vaccination. Jean-Marc Richard a toutefois décliné poliment. «Je ne souhaitais pas le faire car je trouve le sujet très clivant.» Il rappelle aussi qu'en tant qu'animateur de l'émission radio La ligne de cœur (qui récolte les témoignages anonymes de tous horizons), il se doit d'être le plus objectif possible.

«Je fais attention avec les gens qui ont des sensibilités différentes. Je ne me positionne pas sur des sujets comme le pass Covid ou la vaccination. À la Ligne de cœur, nous devons garder un accueil universel»
Jean-Marc Richard

Celui qui n'a pas été appelé

Yann Lambiel

Image: KEYSTONE

Avec ses nombreuses imitations, Yann Lambiel est un fin observateur de la politique suisse. Il n'a pourtant pas été contacté pour soutenir la campagne de vaccination.

«Non, je n'ai pas du tout été contacté, mais je ne suis pas certain que j'aurais accepté»
Yann Lambiel

L'imitateur relève qu'il ne souhaite pas afficher ses opinions via une campagne lancée par les autorités. «Tout le monde est vacciné chez moi et ce n'est pas le propos. La question aujourd'hui est de savoir si ma participation en tant qu'artiste à cette campagne a un réel impact par rapport au risque de diviser mon public.»

Et celle qui aurait (presque) voulu...

Brigitte Rosset

image: keystone

La comédienne et humoriste Brigitte Rosset aurait accepté la proposition du Conseil fédéral. Enfin, pas si sûr. Après quelques secondes de discussion, la Genevoise avoue son soulagement, non sans une pointe d'ironie.

«Si on me l'avait demandé, je l'aurais fait, mais cela me convient qu'on n'ait pas pensé à moi sur ce coup»
Brigitte Rosset

Et l'actrice ajoute que ce n'est pas son rôle de se positionner publiquement sur la vaccination. «Vous connaissez l'ultracrépidarianisme? C'est le fait de parler d'un sujet qui ne fait pas du tout partie de son domaine de compétence. Je ne suis ni politicienne, ni sociologue alors je n'ai pas envie de convaincre qui que ce soit.»

Vous auriez voulu être contacté par l'OFSP pour devenir ambassadeur de la semaine de la vaccination?

Federer a son propre tram à Bâle

1 / 11
Federer a son propre tram à Bâle
source: sda / georgios kefalas
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Migros a développé un oeuf dur vegan

Pour les amateurs de Covid...

Les CFF ont-ils été ponctuels en 2021? Voici leur réponse
Malgré une fin d'année mouvementée sur les lignes ferroviaires romandes, les CFF l'assurent: l'année passée a été l'une des plus ponctuelles, même si des différences régionales existent.

Pour beaucoup de pendulaires romands, l'année ferroviaire 2021 a été marquée par les graves perturbations causées par le trou de Tolochenaz. Pas de quoi garder un souvenir positif de l'efficacité du réseau ferroviaire national.

L’article