Navigation Icon
Image: sda

Le concert de Stress à Lausanne aurait été saboté par les antivax

Annoncé comme complet, le concert organisé avec Stress dans le cadre de la semaine nationale de vaccination n'a semble-t-il pas attiré les foules. Les antivax en seraient responsables.
Publié: 10.11.2021, 06:02Actualisé: 10.11.2021, 16:10

Avec le rappeur Stress en tête d'affiche, le concert «Back on tour», organisé dans le cadre de la semaine nationale de vaccination contre le Covid-19, n'a attiré pas plus d'une centaine de spectateurs mardi soir à Lausanne. Le concert était pourtant annoncé complet.

Les antivax derrière tout cela?

La jauge était fixée à 500 personnes sans obligation de présenter un certificat Covid. Au total, une centaine de personnes étaient présentes, en comptant les journalistes et les officiels, dont les conseillères d'Etat Béatrice Métraux et Rebecca Ruiz ou le syndic de Lausanne Grégoire Junod.

Selon 24heures, apparemment, les antivax se sont empressés de réserver les billets (gratuits) pour saboter la Semaine vaccinale voulue par le Conseil fédéral et qui vise à booster les injections de sérum anti-Covid. Sur la plateforme Telegram, ce post, laissé sur un groupe qui rassemble des gens résolument contre les mesures sanitaires, va dans ce sens-là 👇.

Par ailleurs, la veille, pour le même concert, mais à Berne cette fois, seule une centaine de personnes s’étaient présentées alors que tous les billets avaient été distribués.

Lancée lundi, la tournée «Back on tour» est présentée comme le point d'orgue de la Semaine de vaccination, avec des artistes comme Stress, Danitsa, Stefanie Heinzmann et Sophie Hunger. Elle doit permettre de se faire vacciner sur place. Mais seules trois personnes ont profité de cette possibilité, selon un responsable interrogé sur place. La tournée doit se poursuivre mercredi à Sion. (ats/jch)