DE | FR
Les policiers bernois, ainsi que les agents neuchâtelois, ont appréhendé plusieurs membres des deux gangs au cours des deux dernières années.
Les policiers bernois, ainsi que les agents neuchâtelois, ont appréhendé plusieurs membres des deux gangs au cours des deux dernières années.Image: sda

Rixe mortelle: des jeunes entre soif de vengeance et désir de paix

Une bagarre entre gangs ennemis de La Chaux-de-Fonds (NE) et de Bienne (BE) a entraîné le décès d'un jeune de 20 ans, dimanche matin à Lausanne. L'émotion est encore vive dans le camp de la victime partagé entre loi du talion et désescalade.
28.09.2021, 18:2729.09.2021, 14:55

Deux gangs intercantonaux qui s'allument, s'invectivent, se traquent et se matraquent... Chaque coup porté à l'ennemi est considéré comme un point. Un point déclamé et revendiqué en rap par des jeunes qui s'en gargarisent en vidéo sur les réseaux sociaux. Cette image ne provient pas d'une banlieue française. Ça se passe entre La Chaux-de-Fonds (NE) et Bienne (BE), où deux groupes rivaux ne lésinent pas sur les coups et pratiquent la loi du talion.

Fuir ou (se) blesser

Selon un ancien membre du gang neuchâtelois, entre les battes de base-ball, les armes blanches et les armes à feu, l'arsenal des deux bandes rivales est garni. À l'en croire, que ce soit dans les transports publics ou sur le domaine public, chaque rencontre entre les deux groupes débouche sur de violentes bagarres ponctuées de blessures plus ou moins graves, voire de kidnappings. Ou alors les hostilités sont abrégées par la fuite d'un des deux camps. Mardi matin, des vidéos postées sur YouTube et qui faisaient l'apologie de la violence entre les deux bandes avaient été supprimées. Probablement en lien avec l'enquête en cours.

«Enterrer la hache de guerre»

Dimanche, l'escalade entre les deux groupes de jeunes a eu lieu en «terrain neutre», dans le quartier du Flon, à Lausanne. Une rixe y a éclaté aux environs de 4h du matin, et un coup de couteau au thorax a été fatal à V., un Neuchâtelois de 20 ans, originaire de la République démocratique du Congo. Selon nos informations, de jeunes Biennois se sont rendus à La Chaux-de-Fonds (NE) lundi pour présenter leurs condoléances et enterrer la hache de guerre avec l'ennemi. «Ils sont repartis en courant car ils ont failli être tabassés», témoigne un jeune chaux-de-fonnier. D'après nos informations, des membres du camp des Montagnes neuchâteloises ont même voulu mener une expédition punitive à Bienne.

«On sent beaucoup d'émotion chez les jeunes. Tout le monde est touché par cet évènement tragique. Il faut accentuer la prévention dans les écoles»
Théo Bregnard, patron de l'exécutif de La Chaux-de-Fonds

Désamorcer la bombe

«Les jeunes sont très remontés. Mais on fait tout pour les calmer», tempère un quinquagénaire suisse d'origine congolaise. «Une sorte de club des aînés de la communauté africaine s'attelle à désamorcer la bombe en sensibilisant les jeunes sur la nécessité de mettre fin à cet engrenage», révèle une habitante de la Chaux-de-Fonds.

Quant au père de la victime, il se trouvait en France lors du drame. Mais fortement ébranlé par le décès de son fils, il a fait un malaise à son arrivée en Suisse. Joint par watson, mardi en fin de matinée, il a annoncé qu'il était hospitalisé à La Chaux-de-Fonds. Il a pu quitter l'établissement en début d'après-midi.

La manif anti-pass de Lausanne, en images

1 / 9
La manif anti-pass de Lausanne, en images
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Pourquoi se souvient-on de ce qu'on faisait le 11 septembre 2001?

Plus d'articles Actu

Ces cinq artistes vont marquer l'histoire du prochain Super Bowl

Link zum Artikel

Crise des sous-marins: La France utilise l'UE pour se venger

Link zum Artikel

Comment est votre blanquette? Has-been! (Auprès des jeunes)

Link zum Artikel

Les Etats-Unis échappent à la paralysie, mais pas encore à une crise financière

Link zum Artikel

Un artiste s'enfuit avec l'argent prêté par un musée

Link zum Artikel

Ils lancent un jeu de société qui dénonce les inégalités raciales

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Violences, vidéos trash et porno: la police de Bâle fortement critiquée
Les forces de l'ordre bâloises sont sous le feu des critiques après les révélations d'une enquête. Des incidents pénalement répréhensibles se seraient produits.

La police bâloise est régulièrement critiquée. L'essentiel de la charge vient des milieux politiques de gauche à qui l'on reproche un usage disproportionné de la force. Des incidents violents et pénalement répréhensibles se seraient produits à plusieurs reprises, notamment au sein de la section d'intervention. C'est ce que révèlent les recherches de SRF Investigativ. Plusieurs policiers de cette troupe ont été condamnés par la justice.

L’article