DE | FR
Un jeune ressortissant de la République démocratique du Congo, âgé de 20 ans, a été mortellement blessé dans une rixe à Lausanne, dans la nuit de samedi à dimanche.
Un jeune ressortissant de la République démocratique du Congo, âgé de 20 ans, a été mortellement blessé dans une rixe à Lausanne, dans la nuit de samedi à dimanche.
dr

Lausanne: Une soirée tranquille finit en rixe mortelle

Un Congolais de 20 ans a perdu la vie dans une rixe, durant la nuit de samedi à dimanche, dans le quartier du Flon. Un de ses amis, âgé de 21 ans, a été grièvement blessé. Ils sortaient d'un club.
27.09.2021, 11:3728.09.2021, 18:35

Une altercation entre deux groupes a fait un mort et un blessé dimanche vers quatre heures du matin au Flon, à Lausanne. Selon la police municipale, le jeune homme décédé est un Congolais de 20 ans. Touché au thorax, il a succombé à ses blessures. Un de ses amis, âgé de 21 ans et détenteur d'un passeport portugais, a été grièvement blessé. Selon des informations non confirmées par la police, une arme blanche a été utilisée.

Trio venu des Montagnes neuchâteloises

«Ce sont deux groupes rivaux qui se sont retrouvés à Lausanne. Il y a eu des provocations. Ils étaient alcoolisés, et ça a éclaté très vite. Notre groupe était composé de trois personnes qui habitent dans les Montagnes neuchâteloises: V., qui a été tué, D., le blessé, et A., qui est actuellement en état de choc. Samedi, j'étais aussi à Lausanne, mais pas au même endroit que mes potes africains», a témoigné un ami des deux victimes, contacté par watson. Selon notre source, le groupe rival était beaucoup plus nombreux.

La personne responsable du club où le trio de Neuchâtelois a passé la soirée indique que tout s'est bien passé sur place: «Les trois jeunes sont partis vers 3h30 – 4h du matin. Il n'y avait rien à signaler. Les faits se sont produits loin de mon établissement.» Le papa de la victime s'est exprimé sur les réseaux sociaux.

La douleur d'un père

«Je viens de perdre mon fils de 20 ans, poignardé à Lausanne. Mon Champion...»
Le papa du jeune tué

Contre des Biennois?

Contactée par watson, la famille du jeune congolais n'a pas souhaité s'exprimer. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du drame. A ce stade de la procédure, le Ministère public vaudois ne souhaite pas faire le moindre commentaire. Les polices cantonales bernoise et neuchâteloises ont adopté la même posture. Toutefois, d'après nos investigations, les hostilités ont opposé des jeunes des Montagnes neuchâteloises et des Biennois. Une rivalité qui dure depuis plusieurs années.

Rivalité sanglante

«C'est une histoire qui dure depuis longtemps. Les jeunes de Bienne (BE) et de La Chaux-de-Fonds (NE) se tapent dessus dès qu'ils se croisent. Il y a déjà eu des blessés par le passé»
Une source de watson

La violence n'a fait que s'exacerber. Sur les réseaux sociaux, c'est en rap que chacun des deux camps s'attribue un point pour chaque «bagarre gagnée». Dimanche, le décompte a eu une tournure macabre.

La prof de yoga vaudoise qui a le plus beau bureau du monde

1 / 7
La prof de yoga vaudoise qui a le plus beau bureau du monde
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Sonia Grimm, engagée contre la violence sur scène et en politique

Plus d'articles Actu

Ces cinq artistes vont marquer l'histoire du prochain Super Bowl

Link zum Artikel

Crise des sous-marins: La France utilise l'UE pour se venger

Link zum Artikel

Comment est votre blanquette? Has-been! (Auprès des jeunes)

Link zum Artikel

Les Etats-Unis échappent à la paralysie, mais pas encore à une crise financière

Link zum Artikel

Un artiste s'enfuit avec l'argent prêté par un musée

Link zum Artikel

Ils lancent un jeu de société qui dénonce les inégalités raciales

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Rixe mortelle: des jeunes entre soif de vengeance et désir de paix

Une bagarre entre gangs ennemis de La Chaux-de-Fonds (NE) et de Bienne (BE) a entraîné le décès d'un jeune de 20 ans, dimanche matin à Lausanne. L'émotion est encore vive dans le camp de la victime partagé entre loi du talion et désescalade.

Deux gangs intercantonaux qui s'allument, s'invectivent, se traquent et se matraquent... Chaque coup porté à l'ennemi est considéré comme un point. Un point déclamé et revendiqué en rap par des jeunes qui s'en gargarisent en vidéo sur les réseaux sociaux. Cette image ne provient pas d'une banlieue française. Ça se passe entre La Chaux-de-Fonds (NE) et Bienne (BE), où deux groupes rivaux ne lésinent pas sur les coups et pratiquent la loi du talion.

Selon un ancien membre du gang neuchâtelois, …

Lire l’article
Link zum Artikel