DE | FR
Image: sda

Cesla Amarelle n'a pas été réélue et selon elle, c'est la faute au Covid

Après sa non-réélection, la conseillère d'Etat vaudoise Cesla Amarelle a expliqué son résultat décevant sur les ondes de la RTS mercredi soir. Et pour elle, le coupable est tout désigné.
14.04.2022, 09:1714.04.2022, 11:08

Invitée de «Forum» sur la RTS, mercredi soir, pour s'exprimer sur sa non-réélection après seulement une législature, la conseillère d'Etat vaudoise en charge du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture, a fait part de ses certitudes. Pour elle, c'est la pandémie qui l'a coupée du lien crucial avec les enseignants.

Elle juge que le Covid et les restrictions qui en ont découlé sont en partie responsables de son éviction:

«Ce vote sanction provient très probablement de la part de parents qui ont été braqués par des mesures sanitaires dans le domaine scolaire et surtout, probablement, de la part d'enseignants fatigués par deux ans de pandémie qui les ont mis à rude épreuve»

Sans compter l'impossibilité de communiquer de la manière adéquate. «Avec le corps enseignant, il faut un lien large et stable et il est vrai que dans ces moments-là, ce n'était pas possible», précise-t-elle.

Biffée près de 5600 fois sur les listes de gauche, notamment par le corps enseignant, elle a interprété un «vote sanction personnel». Quoiqu'il en soit, la conseillère d'Etat ne regrette pas d'avoir choisi cette fonction très exposée politiquement. En ce qui concerne son avenir professionnel, elle n'a pas fourni d'indication plus précise. Son seul horizon: le 30 juin. Date jusqu'à laquelle elle devra assumer ses responsabilités et assurer la transition.

Roger Federer promeut la Suisse avec Anne Hathaway

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Combien coûte une pinte? Plus cher à Lausanne qu'à Zurich! Le comparatif
Une étude a vu le jour pour comparer le prix d'une grande bière dans les différents cantons suisses. Choisissez votre ville parmi les 29 proposées! Vous risquez d'être surpris.

Le demi-litre de bière, en Suisse, c'est une grande bière. En Allemagne, c'est une bière normale. Mais son nom change selon les cantons helvétiques, et son prix aussi. Concernant ce deuxième point, une enquête comparative vient de paraître sur le site du cabinet Hellosafe, sous forme de carte recensant les villes suisses selon leur prix d'une pinte de bière.

L’article