Suisse
porno

Ce Suisse n'aurait pas dû partager cette vidéo pornographique

Ce Suisse n'aurait jamais dû partager cette vidéo pornographique

Un homme a été condamné par la justice de Zurich pour la distribution de contenu de pédopornographie virtuelle impliquant une actrice adulte rajeunie.
22.02.2024, 17:0023.02.2024, 11:56
Plus de «Suisse»

La justice zurichoise a condamné un homme accusé de diffusion de pédopornographie virtuelle. Dans une vidéo, une actrice porno adulte avait été rajeunie avec un filtre au point de la faire apparaître comme une fille préadolescente. Après avoir reçu ces images, le prévenu les a fait suivre.

La Cour suprême zurichoise a reconnu l'homme âgé de 36 ans coupable de diffusion de pornographie illégale. Ce dernier écope d'une peine pécuniaire de 120 jours-amende à 30 francs avec sursis.

L'accusé avait reçu la vidéo sur le réseau social Telegram. La justice zurichoise lui reproche de l'avoir fait suivre à partir de son compte Instagram.

La pédopornographie virtuelle est aussi interdite

Ces dernières années, la légalité ou non de la pédopornographie d'apparence réaliste, mais façonnée entièrement par l'intelligence artificielle fait débat. Dans leur jugement publié jeudi toutefois, les juges cantonaux ont rappelé que même la pédopornographie virtuelle, dont les actes sont mis en scène de manière artificielle, est légalement répréhensible.

Or, la vidéo incriminée contient des actes sexuels réels. Elle paraît donc plus réaliste qu'une mise en scène entièrement réalisée par l'intelligence artificielle, souligne le tribunal. Même si aucune personne mineure n'a participé aux ébats filmés, le spectateur perçoit l'actrice en question comme une mineure, en raison du filtre.

Comment se défend l'accusé?

Au cours du procès, l'accusé a déclaré qu'il ne s'était pas rendu compte que le filtre ajouté à la vidéo originale avait transformé l'actrice adulte en mineure. Selon les juges, cette explication n'est pas crédible. Pour eux, l'aspect de l'actrice a été modifié au point de la laisser apparaître, de manière évidente, comme une fille de moins de 16 ans, notamment avec de grands yeux et une peau fine.

La Cour n'a pas non plus été convaincue par le raisonnement du prévenu, selon lequel il savait que l'actrice réelle était adulte. Selon le tribunal, l'apparence de l'actrice dans la scène incriminée est indiscutablement enfantine. Seul ce fait est déterminant. (jah/ats)

Du porno diffusé sur l'écran d'un parcmètre
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Tous les espions étrangers seront expulsés par Berne
Les menaces envers les intérêts diplomatiques de la Suisse et les personnes prises pour cible sont les arguments principaux derrière cette proposition, désormais validée.

La Suisse doit expulser systématiquement les espions étrangers. La commission de politique extérieure du Conseil des Etats a approuvé par 8 voix contre 4 une motion du National en ce sens:

L’article