DE | FR

Les chauffards devraient être moins punis, et vous êtes d'accord

Le débat a été animé sur plusieurs questions mercredi. Le Conseil national a revu les questions de l'obligation du casque de vélo pour les enfants et les punitions des chauffards. Et vous, amis watsonien, êtes-vous d'accord? La réponse ici 👇
10.03.2022, 11:0510.03.2022, 16:14

Les conducteurs fautifs devraient être moins durement punis à l'avenir. Le National a décidé de supprimer la peine plancher d'un an de prison pour les délits de chauffard et de réduire la durée minimale du retrait de permis.

Seule une partie de la gauche s'est opposée à la levée de la peine d'emprisonnement minimale d'un an. Son retrait nuirait à l'effet préventif de la loi, a souligné Michael Töngi (Verts/LU). Les juges ont la possibilité d'assortir la peine de sursis. Ils disposent donc déjà d'une marge de manœuvre considérable.

Et vous êtes plutôt d'accord avec la décision des élus!

«Les tribunaux pourront toujours punir sévèrement les chauffards, qui roulent délibérément trop vite», a dit Valérie Piller Carrard (PS/FR) lors des débats. La peine maximale de quatre ans est maintenue. La ministre des Transports, Simonetta Sommaruga, a elle rappelé que les peines minimales ont été supprimées dans le cadre de l'harmonisation des peines.

Moins de sévérité dans les retraits de permis

La réduction de la durée minimale du retrait de permis a, elle, été beaucoup plus discutée. Quatre propositions étaient sur la table.

  1. La gauche souhaiterait s'en tenir à la réglementation en vigueur, soit deux ans.
  2. La gauche accepterait également une réduction à dix-huit mois.
  3. Une proposition individuelle, déposée par Matthias Samuel Jauslin (PLR/AG), plaide pour la version gouvernementale, à savoir un an.
  4. La commission souhaiterait, quant à elle, abaisser le plancher à six mois.

Si le parlement n'a pas encore tranché, il semble que la réduction de la durée du retrait de permis soit dans le vent. Et d'ailleurs vous êtes plutôt d'accord. 👇

Quelques arguments évoqués au parlement lors des débats:

«Le retrait de permis est la mesure la plus efficace contre les infractions les plus sévères»
Aline Trede (Verts/BE)

Et Matthias Aebischer (PS/BE) de compléter:

«Nous parlons ici de conducteurs qui circulent à des vitesses trop élevées et effectuent des manœuvres dangereuses. Pour de telles personnes, aucun pardon ne peut être accordé»

Un mari conduisant sa femme à la maternité à vive allure n'est pas concerné, ont précisé plusieurs orateurs. Simonetta Sommaruga a rappelé qu'«un retrait de permis de douze mois est tout à fait juste.»

S'ils ne sont pas tombés d'accord sur les retraits de permis, les élus ont tranché sur d'autres thèmes. Ainsi, un chauffard ne devra pas suivre des cours d'éducation routière après un retrait de permis. Les fous du volant ne seront pas contraints de conduire un véhicule muni d'un enregistreur de données, et les personnes pincées en état d'ivresse une voiture disposant d'un éthylomètre anti-démarrage.

Avertir de contrôles routiers ne sera en outre plus punissable, au grand dam de la gauche. Et le National va encore plus loin que le Conseil fédéral sur les courses en circuit. Il veut les autoriser aussi bien pour les championnats électriques que les compétitions traditionnelles.

Pas de casque à vélo jusqu'à 16 ans

Plusieurs dispositions touchant aux cyclistes ont aussi été discutées. Les députés ont tacitement refusé d'obliger les jeunes jusqu'à 16 ans à porter un casque à vélo. Une telle obligation serait contreproductive, a critiqué Delphine Klopfenstein Broggini (Verts/GE). «Elle nuirait à l'attrait du vélo.»

Et vous n'êtes pas d'accord! D'ailleurs vous voulez même aller plus loin 👇

Pour Simonetta Sommaruga, porter un casque est une mesure simple, bon marché et efficace de se protéger. D'autant plus que les 12-16 ans sont souvent impliqués dans des accidents graves. La ministre a toutefois renoncé à demander un vote sur la question.

La gauche a tenté de faire passer plusieurs mesures pour mieux protéger les adeptes de la petite reine. Les conducteurs ne devraient pas avoir le droit de les dépasser dans les ronds-points et seulement à distance de 1,5 mètre en dehors.

Pour vous, ce n'était pas la meilleure des solutions...

Pour terminer, les motos et autres deux-roues motorisés n'ont eux rien à faire sur le trottoir. (ats/svp)

Dans l'actu: 140 réfugiés ukrainiens ont été évacués vers la Suisse

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Les sanctions de l'UE contre la Russie que la Suisse a adoptées

Link zum Artikel

A quoi ressemblerait une attaque nucléaire sur la Suisse?

Link zum Artikel

La Suisse reste neutre, mais sauve ses fesses in extremis

Link zum Artikel

Ces riches touristes russes qui vont devoir quitter les stations de ski suisses

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Romands auront-ils bientôt droit à un congé parental?
Genève et Neuchâtel ont récemment déposé une initiative dans ce sens. Zurich en revanche a dit «non». Le Parti socialiste vaudois (PSV) suit ses voisins romands et veut offrir 34 semaines aux jeunes parents.

Lundi 16 mai, 15'479 signatures ont été récoltées par le Parti Socialiste vaudois (PSV) pour l’initiative «pour un congé parental vaudois», lancée en janvier 2014. Les signatures doivent encore être validées, mais le résultat s’annonce favorable. Si tel est le cas, l’initiative sera déposée le 7 juin prochain à la Direction des affaires communales et droits politiques à Lausanne.

L’article