DE | FR

Un quart des Suisses ne veut pas sanctionner la Russie

Près de trois Suisses sur quatre soutiennent les sanctions prises contre la Russie, à la suite de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe.
Près de trois Suisses sur quatre soutiennent les sanctions prises contre la Russie, à la suite de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe.Image: sda
Dans une précédente enquête de l'institut Link, les sanctions contre la Russie n'étaient soutenues que par une courte majorité, et plus de 35% des Suisses étaient contre. Il semblerait qu'ils aient changé d'avis.
23.03.2022, 05:5523.03.2022, 12:26

Près de trois Suisses sur quatre soutiennent les sanctions prises contre la Russie, à la suite de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe, selon un sondage diffusé mercredi par les journaux du groupe de presse Tamedia. Un quart s'y oppose encore.

Dans le détail, 61% des personnes interrogées se disent favorables à ce que la Suisse reprenne les sanctions de l'Union européenne. Quatorze pour cent sont plutôt pour cette mesure. A l'opposé, 17% sont résolument contre les sanctions, alors que 7% sont plutôt contre.

Le sondage de Tamedia a été réalisé le 12 mars dernier auprès de 12 437 personnes de tout le pays. La marge d'erreur est de plus ou moins 1,5 point. (ats/jch)

Des Suisses en Ukraine: «Je suis encore plus déterminé à rester!»

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Berne veut acheter les F-35 sans attendre l'avis du peuple: et si on dit non?
Le Conseil fédéral appuie sur le champignon pour acheter ses F-35A. Viola Ahmerd et cie ne comptent pas attendre la réussite ou non de l'initiative populaire sur le sujet. Mais quelles seraient les conséquences si le peuple mouche les autorités une fois les avions déjà acquis? René Knüsel répond.

Pas de quartier, nos Sept sages prennent le taureau par les cornes et sont bien décidés à acheter rapidement de nouveaux avions de chasse. En réunion mercredi, le Conseil fédéral, par le biais d'un communiqué, indique qu'il s'apprête à accélérer la cadence pour ajouter de nouveaux jouets à notre armée nationale.

L’article