DE | FR

En Suisse, les dépenses de santé ont coûté plus cher en 2020

En Suisse, les dépenses liées à la santé ont augmenté de 1% en 2020, par rapport à l'année précédente (2019). Les dépenses individuelles ont, en outre, atteint 804 francs par mois.
26.04.2022, 11:0126.04.2022, 11:40

Selon un communiqué, publié mardi, de l'Office fédéral de la statistique (OFS), près de 83,3 milliards de francs ont été déboursés pour les dépenses de santé en 2020. Elles ont ainsi augmenté de 0.8 milliard par rapport à l'année précédente (82,5 milliards).

Parmi les facteurs responsables de cette hausse, on y trouve l'augmentation des coûts liés aux hôpitaux (0,5 milliard de francs) et aux institutions médico-sociales (0,3 milliard). Une baisse a en revanche été enregistrée pour les coûts des cabinets médicaux et des centres de soins ambulatoires.

Le Covid, en partie responsable

«Cela peut s'expliquer, du moins en partie, par les mesures sanitaires liées au Covid-19 mises en place au cours de la première année» de la pandémie, précise l'OFS. Les coûts liés à l'Etat, comme prestataire de services, ont également subi une augmentation qui s'élève à 1,2 milliard de francs.

Le rapport entre dépenses de santé et produit intérieur brut (PIB) à prix courants est aussi en hausse. Il s'établit à 11,8%, contre 11,3% en 2019. Ces chiffres sont toutefois encore provisoires, a conclu l'OFS. (ats/sia)

Voici comment les voleurs des bornes CFF opèrent

Et voici d'autres articles sur la santé, par ici!

Vous n'avez toujours pas eu le Covid? Arrêtez de vous prendre pour un «élu»

Link zum Artikel

«Chemsex»: les dessous de l'alliance du sexe et des amphétamines

Link zum Artikel

Faire du sport après une cuite oui, mais pas n'importe comment

Link zum Artikel

Se soigner du Covid en avalant une pilule? 4 questions sur le Paxlovid

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cette UDC veut limiter le statut S, mais que disent cantons et communes?
D'ici l'automne, la Confédération s'attend à accueillir 120 000 réfugiés ukrainiens. Actuellement, il y a encore environ 60 000 places libres. L'UDC met en garde contre les coûts à venir. Et voici ce qu'en pensent les cantons et les communes.

La conseillère nationale UDC argovienne, Martina Bircher, suggère de restreindre le statut de protection S. Selon elle, il faudrait réfléchir à ne l'accorder qu'aux Ukrainiens originaires de régions où se déroulent des combats. Actuellement, l'essentiel des affrontements s'est déplacé vers l'Est. Bircher ne remet pas en cause l'aide aux réfugiés, mais les conséquences financières «énormes» pour la Suisse, que ce soit pour la Confédération, les cantons ou les communes.

L’article