en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Santé

En Suisse, l'épidémie de grippe s'accélère à l'approche de Noël

Dans l'ensemble, l'activité grippale est comparable à celle du début des saisons dans les années précédant la pandémie de Covid-19.
En Suisse, les cas de grippe ont doublé à l'approche des fêtes de fin d'année.Image: sda

L'épidémie de grippe s'accélère en Suisse à l'approche de Noël

Pour la première fois depuis trois ans, une importante vague de grippe déferle sur la Suisse. Cette fois-ci, un bon mois plus tôt, précisément pendant les fêtes de fin d'année. C'est ce que révèlent les données sur les eaux usées.
23.12.2022, 06:0823.12.2022, 08:32
Bruno Knellwolf / ch media

Après deux Noëls dominés par le Covid-19, la grippe fait son apparition cette année. Le système de surveillance Sentinella, qui recense les déclarations de grippe en Suisse, montre depuis trois semaines une courbe ascendante abrupte. C'est ce que confirme Stefan Kuster, directeur de la clinique d'infectiologie de l'hôpital cantonal de Saint-Gall:

«Nous voyons, parallèlement à cette courbe, de plus en plus de patientes et de patients atteints de grippe»

Plus de consultations médicales que les deux derniers hivers

Image
ofsp

Le taux de positivité dans les échantillons analysés au Centre national de référence de l'influenza (CNRI) est nettement plus élevé au cours de la semaine 50 par rapport à la semaine précédente. La grippe a été détectée beaucoup plus fréquemment au CNI que les virus Sars-CoV-2.

La grippe est la plus répandue dans les cantons d'Argovie, des deux Bâle et de Soleure. La tranche d'âge des 5 à 14 ans est la plus touchée, tandis que celle des plus de 65 ans, pour laquelle il existe une recommandation de vaccination contre la grippe, est la moins touchée.

Les cas de grippe ont doublé

Le système de déclaration obligatoire montre pour la deuxième semaine consécutive un doublement du nombre de cas en l'espace de sept jours. On a signalé 149 consultations médicales pour des maladies pseudo-grippales pour 100 000 habitants. Le nombre actuel de cas a déjà atteint les valeurs maximales des deux dernières saisons de grippe pendant la pandémie. L'infectiologue ne considère toutefois pas encore ce nombre de cas comme exceptionnel.

«Ce qui est exceptionnel, c'est que cette année, la vague de grippe est arrivée plus tôt que les autres années»
Stefan Kuster

Comme pour les coronavirus, l'Institut fédéral pour l'aménagement, l'épuration et la protection des eaux (Eawag) mesure depuis peu la charge virale des virus respiratoires syncytiaux (VRS) et des virus grippaux Influenza A et B dans les eaux usées.

Comme la charge virale du Sars-CoV-2, ces valeurs sont publiées chaque semaine par l'Eawag. Les valeurs, en particulier celles de l'influenza A, ont fortement augmenté depuis début décembre dans les six stations d'épuration de Genève, Zurich, Lugano, Laupen, Coire et Altenrhein, alors que la charge virale des VRS est actuellement en baisse.

En principe, tout virus peut être détecté dans les eaux usées, explique Christoph Ort de l'Eawag. Cependant, chaque virus nécessite des capteurs, des instruments et des procédures adaptés pour les mesurer. La mesure des virus dans les eaux usées pourrait donc être étendue en fonction de la situation épidémiologique. Il y a des années, la charge des poliovirus, qui provoquent la poliomyélite, a déjà été mesurée dans les eaux usées.

Il y a un mois, l'Eawag a lancé un nouveau projet de recherche intitulé Wastewater-based Infectious Disease Surveillance, en collaboration avec les EPF de Zurich et de Lausanne. Celui-ci permettra de développer les méthodes et les analyses de surveillance des maladies infectieuses dans les eaux usées que les chercheurs de l'Eawag ont établies pendant la pandémie Covid-19. La recherche sera notamment étendue à d'autres agents pathogènes: les coronavirus humains, la grippe, les norovirus et d'autres entéropathogènes à l'origine de maladies intestinales.

L'épidémie de grippe arrive plus tôt

Image
Image: OFSP

En attendant les fêtes: Les pires emballages de cadeaux

1 / 19
Les pires emballages de cadeaux
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Genève veut mieux protéger les réfugiés mineurs non accompagnés
Une résolution a été déposée à la suite du suicide d'un jeune requérant afghan de 18 ans qui venait d'apprendre son renvoi. Cette tragédie, qui a eu lieu à la fin de l'année dernière, avait suscité une vive émotion dans le canton.

Genève veut protéger les réfugiés mineurs non accompagnés (RMNA) jusqu'à l'âge de 25 ans. Exerçant son droit d'initiative cantonale, le Grand Conseil a adopté jeudi à une large majorité une résolution qui demande à l'assemblée fédérale d'agir dans ce sens. Le texte, qui émane du Centre et de la gauche, a été accepté par 57 voix contre 25 et 8 abstentions.

L’article