en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Santé

Pass Covid: «Accepter les uns et refuser les autres? C'est non!»

Pour l'instant, c'est à Rolle, dans le canton de Vaud, que l'astuce la plus originale est sortie de terre depuis que le certificat Covid a été imposé dans la plupart des lieux publics intérieurs.
Pour l'instant, c'est à Rolle, dans le canton de Vaud, que l'astuce la plus originale est sortie de terre depuis que le certificat Covid a été imposé dans la plupart des lieux publics intérieurs.

Des bistrots romands ont déjà des ruses pour éviter le pass Covid

«Accepter les uns et refuser les autres? C'est non!» Afin de traiter de manière équitable les clients avec et sans Certificat Covid, des bistrotiers jonglent depuis lundi avec des trucs et astuces. Un restaurant valaisan a décidé de ne servir qu'en terrasse et, à Rolle, c'est... original.
14.09.2021, 05:5614.09.2021, 15:34
Plus de «Suisse»

Depuis ce lundi, il faut un certificat Covid pour pouvoir manger à l'intérieur des restaurants. Si cette nouvelle mesure prise par le Conseil fédéral semble avoir été acceptée avec résignation par la majorité des restaurateurs, quelques poches de résistance subsistent. C'est le cas, notamment, du restaurant Au bec gourmand, à Sierre en Valais. Le patron Enzo Astore a annoncé à ses clients que désormais, seule la terrasse de l'établissement est ouverte. «L'intérieur restera fermé jusqu'à nouvel avis», a-t-il déclaré.

Vacciné et pas vaccinée en couple

La cause de cette décision surprenante? «Il ne serait pas correct de trier mes clients, d'en accepter certains et d'en refuser d'autres. Cela ne fait pas partie de mes valeurs. Je vais traiter tout le monde de la même manière», a indiqué le responsable du Bec gourmand. «Parmi mes clients les plus fidèles, il y a un couple: l'homme est vacciné; sa femme, non. Je ne peux pas supporter de provoquer des clivages au sein de ma clientèle. Un établissement public doit rester public», a protesté le restaurateur italien établi en Suisse depuis trente-huit ans.

Le bistrotiers Enzo Astore, établi en Valais, a décidé de ne servir qu'en terrasse.
Le bistrotiers Enzo Astore, établi en Valais, a décidé de ne servir qu'en terrasse.DR.

Mais comment fera-t-il quand le froid va s'installer ou en cas de pluie? «S'il fait mauvais, je ferai de la vente à l'emporter. Peut-être que dans ce cas, il n'y aura que trois ou quatre clients. Ma foi, après je rentre à la maison», a-t-il soupiré.

L'hostellerie du Château, un restaurant situé à Rolle (VD), fait un clin d'œil aux non-détenteurs de certificat Covid. La clientèle peut, en effet, allier intérieur et extérieur: des cabines ont été aménagées sur la terrasse. «Manger au resto doit rester un moment convivial et accessible à tous... Tu veux venir manger sans montrer un pass sanitaire? Réserve l'une de nos cabines en terrasse ! Midi ou soir (deux services), un coup de fil et le resto est à toi», a publié l'établissement.

Etre à la fois dedans et dehors

Image

«Ces cabines devaient servir à partir de l'hiver prochain. Mais avec l'introduction du pass sanitaire, si la moitié de la Suisse ne s'est pas vaccinée, probablement que la moitié de notre clientèle aussi. Cela me ferait mal au cœur de refuser un client parce qu'il n'est pas vacciné. Nous avons donc décidé d'utiliser ces cabines», a déclaré Nicoline Anjema Robin, la patronne du resto.

16 ans face à l'extension du certificat Covid
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La chaîne Maxi Zoo va adopter un nom alémanique
Le distributeur allemand Fressnapf prévoit d'ouvrir jusqu'à 30 nouveaux magasins en Suisse. Par ailleurs, le nom de l'enseigne en Romandie deviendra germanophone.

La crise du Covid-19 a boosté le commerce du vendeur d'aliments pour animaux Fressnapf connu sous le nom de Maxi Zoo en Romandie. En effet, pendant la pandémie, de nombreux foyers se sont languis d'un compagnon à quatre pattes. Les Fido, Luna ou Bello n'ont jamais été aussi demandés. Avec pour conséquence que des entreprises comme Fressnapf ont pu vendre plus d'aliments et d'accessoires que jamais.

L’article