Suisse
secheresse

Canicule en Suisse: cette vidéo est-elle une fake news?

Sécheresse en Suisse: cette vidéo est-elle une fake news?
Pour comprendre les ravages du manque de pluie en pleine sécheresse, cette expérience a fait irruption sur les réseaux sociaux. Scientifique ou pas scientifique?twitter

Sécheresse en Suisse: cette vidéo est-elle une fake news? «Non, mais...»

... C'est un peu plus compliqué que ça (comme toujours). Petit coup de fil à un météorologue suisse.
12.08.2022, 16:5212.08.2022, 20:45
Plus de «Suisse»

Ce n'est pas C'est pas sorcier et le Dr. Rob Thompson a piqué la vedette à nos amis Jamy et Fred. Pourtant, la démonstration qui clive, depuis quelques jours, les réseaux sociaux paraît aussi accessible que la célèbre émission de vulgarisation scientifique française.

Dans une vidéo qui ne dure qu'une seule petite minute, on assiste aux exploits de trois acteurs principaux: des gobelets en plastique remplis d'eau et retournés sur trois sols de qualité différente.

  • Un sol humide.
  • Un sol estival «normal».
  • Un sol très sec après une longue période de canicule.

La vidéo 👇

Vidéo: watson

Rob Thompson – qui se surnomme lui-même «Dr Rainman» et bosse à l'université de Reading en Angleterre – démontre dans cette expérience que plus un sol est sec, moins il est capable d'absorber l'eau de pluie. CQFD?

Une vidéo publiée initialement par le compte officiel de l'université, mercredi, et qui a été partagée plus de 15 000 fois en quelques heures. Un succès qui paraît logique: une bonne partie de la planète plie en ce moment sous la sécheresse, les incendies et le manque de pluie. Mais pas que.

Certains d'entre eux considèrent que l'expérience est biaisée par le fait que l'herbe verte, à gauche sur l'écran, est plus haute que les autres.

Par exemple, sur Twitter:

Image

C'est donc une fake news?

«Non, pas du tout. Mais si le fond de l'expérience est correct, on peut tout de même donner raison aux internautes qui pinaillent. La vidéo est un peu caricaturale»
Mikhaël Schwander, météorologue à MétéoSuisse

Le spécialiste de MétéoSuisse, que nous avons contacté, étoffe son analyse: «L'important avec cette vidéo, c'est de comprendre que les sols humides absorbent mieux l'eau de pluie qu'un sol très sec. Mais jusqu'à un certain point. Un sol complètement détrempé s'arrête de boire. Comme l'été dernier en Suisse.» Il faut dire Mikhaël Schwander a plutôt intérêt à valider, au moins un petit peu, cette expérience puisque le compte de MétéoSuisse fait partie des 15 000 ayant partagé la même séquence sur Twitter.

Mais, ça veut donc dire que la prochaine pluie en Suisse sera, au mieux, inutile?

C'est la question qu'on s'est très vite posée en regardant cette vidéo. Si un sol très sec ne parvient pas à boire l'eau de pluie, elle s'écoulera ailleurs et pourra potentiellement être à l'origine de catastrophes.

«On peut effectivement dire que si la prochaine véritable averse en Suisse est trop importante, elle sera en quelque sorte inutile»
Mikhaël Schwander, MétéoSuisse

Mais le météorologue nous rassure immédiatement. Si les orages prévus, ce dimanche, pourront peut-être ne pas être des plus utiles, «les sols devraient enfin pouvoir profiter d’épisodes de pluie attendus entre mercredi et vendredi prochains.»

Dernière question, Mikhaël Schwander: La canicule, c'est terminé pour cette année? «Oui, en tout cas pour les dix prochains jours. Et fin août, début septembre, les périodes de canicules sont, en général, très rares. Même s'il n'est pas impossible que nous ayons encore sporadiquement des températures qui tutoient les 30ºC.»

Vous pouvez donc commencer à revendre vos ventilateurs.

(fv)

Sécheresse et pluie: cette vidéo fait débat sur Twitter
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Nemo sur le point d'être honoré à Bienne
Avis aux amateurs! Bienne s'apprête à honorer Nemo, après sa victoire au concours Eurovision. Dialogues avec la star biennoise, autographes et selfies au programme de ce lundi soir, dans la vieille ville.

Comme la fête ne s'apparente pas à un concert, il n'est toutefois pas prévu que Nemo chante son titre The Code. Au cours de cette soirée à la place du Bourg, en vieille ville, l'artiste répondra d'abord depuis une scène aux questions d'un animateur. Le maire de Bienne Erich Fehr rendra ensuite hommage à la star et la remerciera d'avoir si souvent mentionné la cité bilingue dans ses interviews lui conférant une notoriété internationale. Il devrait lui remettre à cette occasion un cadeau au nom de la ville.

L’article