en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Simonetta Sommaruga

Démission de Sommaruga: 6 possibles successeuses

Nach dem Rücktritt von Simonetta Sommaruga dreht das Kandidatinnen-Karussell.
Nach dem Rücktritt von Simonetta Sommaruga dreht das Kandidatinnen-Karussell.Bild: keystone

Démission de Sommaruga: ces femmes pourraient lui succéder (et d'autres plutôt pas)

Elles pourraient reprendre le poste de Simonetta Sommaruga le 7 décembre prochain. Et voici ce que disent les hommes du parti qui ne seront pas sur le ticket cette année.
03.11.2022, 10:29
Corsin Manser
Corsin Manser
Corsin Manser
Suivez-moi

Mercredi, à la surprise générale, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a annoncé sa démission mercredi. Le Parti socialiste suisse (PS) va désormais tenter de défendre son siège au Conseil fédéral – et les chances d'y parvenir ne sont pas mauvaises. La question se pose donc de savoir qui du PS pourrait succéder à la Bernoise de 62 ans.

«Il est clair, pour nous, que le successeur doit être une femme», a déclaré la présidente du PS Mattea Meyer. Le PS souhaite présenter à l'Assemblée fédérale un duo de deux femmes. Des candidatures de toutes les régions du pays sont possibles, a-t-elle ajouté. Ce qui apparaît quelque peu surprenant, car le parti politique a déjà un conseiller fédéral romand en la personne d'Alain Berset.

Interrogée sur son intention de se présenter elle-même, Mattea Meyer a déclaré qu'elle souhaitait se concentrer sur la campagne électorale de l'automne 2023. Voici une liste de candidates potentielles pour ce ticket de deux personnes.

Eva Herzog

Regierungsraetin Eva Herzog spricht an einer Medienkonferenz zu ihrer Staenderatskandidatur in Basel am Montag, 12. August 2019. (KEYSTONE/Georgios Kefalas)
image: KEYSTONE

La seule conseillère aux Etats de Suisse alémanique et appartenant au PS est Eva Herzog. Agée de 60 ans, elle représente le canton de Bâle-Ville à la Chambre basse depuis 2019. Elle a, auparavant, été pendant 14 ans conseillère d'Etat et cheffe du département des finances.

Lors des auditions du Conseil fédéral, elle obtiendrait probablement de bons résultats auprès du PLR, du centre et du PVL grâce à sa grande expérience. Si Herzog décide de se présenter, ses chances ne sont pas minces.

Jacqueline Badran

Jacqueline Badran, SP-ZH, spricht waehrend der dringlichen Debatte um Energiepreise, waehrend der Herbstsession der Eidgenoessischen Raete, am Mittwoch, 28. September 2022 im Nationalrat in Bern. (KEY ...
image: keystone

Dans la ville de Zurich, on voit régulièrement des affiches avec le slogan «Jacky for President». La conseillère nationale est extrêmement appréciée par la base du parti et parvient également à entraîner les gens au-delà des frontières de son camp.

En revanche, il est peu probable que Badran soit bientôt a la tête du pays. Elle-même a souligné à plusieurs reprises dans le passé qu'elle aimerait rester directrice générale de sa société de logiciels.

Priska Seiler Graf

Nationalraetin Priska Seiler Graf, SP-ZH, aeussert sich bei der Lancierung der Stop F-35 Initiative, am Dienstag, 31. August 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)
image: keystone

Ces dernières années, Priska Seiler Graf a beaucoup fait parler d'elle. Depuis 2015, la Klotenoise siège au Conseil national. Actuellement, elle est candidate au Conseil d'Etat zurichois.

La nouvelle de la démission de Sommaruga l'a «profondément affectée», a déclaré la conseillère nationale. Auprès de watson, elle n'exclut pas l'idée de se porter candidate au Conseil fédéral: «Je dois maintenant mettre de l'ordre dans mes idées et réfléchir tranquillement».

Jacqueline Fehr

Jacqueline Fehr, Regierungspraesidentin und Vorsteherin Direktion der Justiz und des Inneren des Kantons Zuerich und Vorstandsmitglied Konferenz der Kantonalen Justiz- und Polizeidirektorinnen und -di ...
image: keystone

Jacqueline Fehr est également originaire du canton de Zurich. Cette conseillère d'Etat de 59 ans a déjà voulu devenir conseillère fédérale en 2010, mais elle avait été battue par Simonetta Sommaruga. Elle pourrait à nouveau tenter sa chance.

Rebecca Ruiz

La conseillere d'Etat vaudoise Rebecca Ruiz lors parle lors d'une conference de presse sur le bilan des 10 ans des prestations complementaires cantonales pour familles (PC Familles) ce jeudi 10 fevrie ...
image: keystone

Toutes les personnes mentionnées ont un point commun: elles sont toutes âgées. Le PS devrait aussi veiller à proposer des personnes plus jeunes. Comme Rebecca Ruiz, qui n'a que 40 ans. Depuis 2019, elle est conseillère d'Etat dans le canton de Vaud et dirige le département de la Santé. Auparavant, elle a siégé au Conseil national. Si une candidate de Suisse romande devait effectivement être retenue sur le ticket, Ruiz demeurerait une option envisageable.

Evi Allemann

ARCHIVBILD --- ZUM RUECKTRITT VON EVI ALLEMANN ALS PRAESIDENTIN VOM VCS STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG --- Evi Allemann, Berner Nationalraetin und Kandidatin fuer den Regierun ...
image: KEYSTONE

S'il y a un nom à avoir sur sa liste pour la succession de Sommaruga, c'est celui d'Evi Allemann. Cette femme de 42 ans est membre du gouvernement cantonal bernois. Elle est connue pour être extrêmement pragmatique et capable de forger des alliances jusqu'au centre de l'échiquier politique.

Elisabeth Baume-Schneider

Elisabeth Baume-Schneider, SP-JU, spricht zur Kleinen Kammer, an der Herbstsession der Eidgenoessischen Raete, am Donnerstag, 15. September 2022 im Staenderat in Bern. (KEYSTONE/Alessandro della Valle ...
image: keystone

Elisabeth Baume-Schneider est plutôt inconnue en Suisse alémanique. La conseillère aux Etats du canton du Jura a travaillé auparavant au sein du gouvernement cantonal et a donc déjà acquis une expérience exécutive. Des conditions intéressantes pour une éventuelle candidature.

Flavia Wasserfallen

Nationalraetin Flavia Wasserfallen, vor ihrer Ernennung zur Staenderatskandidatin, am Kantonalparteitag der SP Bern, am Mittwoch, 31. August 2022 in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex)
image: keystone

Flavia Wasserfallen est depuis longtemps pressentie comme successeur potentiel de Sommaruga. Cette Bernoise de 43 ans a été co-secrétaire générale du PS pendant plusieurs années et siège au Conseil national depuis 2018. Dernièrement, elle a été désignée par son parti cantonal pour les élections au Conseil des Etats. Mais désormais, même le saut au Conseil fédéral est envisageable.

Jon Pult

Jon Pult, SP-GR, spricht waehrend der Fruehlingssession der Eidgenoessischen Raete, am Donnerstag, 17. Maerz 2022, im Nationalrat in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)
image: keystone

Les hommes, à qui l'on reconnaît régulièrement une stature de conseiller fédéral, devront probablement encore patienter un peu. Le conseiller national Jon Pult déclare à watson qu'il est d'avis que seule une femme devrait succéder à Sommaruga.

Daniel Jositsch

Daniel Jositsch, Staenderat SP-ZH, spricht waehrend einer Medienkonferenz des JA-Komitees "Raus aus der Massentierhaltung", am Montag, 11. Juli 2022, in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)
image: keystone

Il est aussi régulièrement dit que Daniel Jositsch a des ambitions pour le Conseil fédéral. Mais en raison de son sexe, il n'entre pas en ligne de compte pour succéder à Sommaruga.

Le juriste souligne qu'il existe en Suisse romande des candidates très intéressantes pour succéder à Sommaruga. Chez watson, il cite notamment les noms d'Elisabeth Baume-Schneider et de Rebecca Ruiz.

Si une femme de Suisse romande devait effectivement être élue, la porte serait également ouverte à un homme du PS de Suisse alémanique, en cas de démission d'Alain Berset. Mais tout cela reste encore un peu hypothétique, fait remarquer Jositsch.

«Pour autant que je sache, Alain Berset est en bonne santé et toujours en fonction». Il faudra voir ce qu'il en est le moment venu. A la question de savoir s'il exclut une candidature au Conseil fédéral, le conseiller aux Etats zurichois répond : «Non, certainement pas».

Alors, qui devrait succéder à Simonetta Sommaruga?

Simonetta Sommaruga est douée en beatbox, la preuve!

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici comment les Suisses devraient se nourrir en 2030
Si la Suisse veut atteindre les objectifs de durabilité de l'Organisation des nations unies (ONU), il y a encore beaucoup à faire en matière d'alimentation. Des chercheurs montrent comment notre consommation devrait évoluer.

Deux cent cinquante grammes de légumes, presque autant de fruits, 50 grammes de viande maximum par jour et nettement moins de lait et de yaourts. Voici le régime alimentaire que propose le comité scientifique réuni autour de Lukas Fesenfeld, du Centre de recherche sur le climat de l'Université de Berne. «C'est la seule façon d'atteindre les objectifs de durabilité de l'ONU», a-t-il déclaré la semaine passée devant les médias. Le statu quo n'est pas une option:

L’article