en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Ski

Ski: le prix explose dans ces stations suisses

Saas-Fee (VS) est l'une des stations de ski les plus chères de Suisse, selon Cler.
Saas-Fee (VS) est l'une des stations de ski les plus chères de Suisse, selon Cler.Image: PPR

Le prix du ski explose en Suisse, mais on peut faire «de grosses économies» ici

Pour la saison 2024, les amateurs de ski devront mettre la main au portefeuille: selon une enquête publiée ce mercredi, les prix vont grimper de 24% par rapport à il y a deux ans. Voici les clients et les domaines skiables les plus touchés.
06.12.2023, 06:5706.12.2023, 09:36
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Les Suisses aiment les vacances au ski, qu’ils passent de préférence dans leur propre pays. Et pour cela, ils sont prêts à mettre la main au portefeuille. Entre l'hébergement, les cartes journalières, la location du matériel ou les écoles de ski, il n'y aucun doute: les joies de la montagne impliquent un petit sacrifice financier. Cela sera encore plus vrai l'année prochaine. Pour la saison 2024, une semaine de vacances aux sports d’hiver coûtera en moyenne 24% de plus qu’en 2022.

C'est ce qui ressort d'une enquête menée par la Banque Cler et dont les résultats ont été diffusés ce mercredi matin. Pour «illustrer l'évolution des prix», l'établissement a analysé les 14 principaux domaines skiables de Suisse.

Une hausse généralisée

La première observation de l'enquête, c'est que le renchérissement touche toutes les catégories: forfait de ski, location de matériel, école de ski et hébergement. C’est notamment ce dernier domaine qui enregistre la plus forte hausse, allant jusqu'à +41%. A titre de comparaison, la location de matériel n’a augmenté que d’à peine 1%.

Toujours en matière d’hébergement, les écarts de prix sont «énormes» selon les stations de ski, indique Cler: un appartement peut coûter jusqu’à quatre fois plus cher en fonction du domaine skiable. Dans l'ensemble, le prix des nuitées affiche des hausses allant jusqu'à 70%.

Autre constatation: certaines stations sont plus chères ou abordables que d'autres, et ce, indépendamment des clients concernés. Il ressort de l'enquête que les trois domaines skiables les plus onéreux sont valaisans. Il s'agit de:

  • Verbier
  • Saas-Fee
  • Zermatt

Pour une semaine dans ces stations, il faut dépenser une somme environ 67% plus élevée que dans les régions les moins chères. Celles-ci sont:

  • Airolo (TI)
  • Adelboden-Lenk (BE)
  • Aletsch-Arena (VS)

Ce qui influence le plus la facture finale est, surtout, le profil de la clientèle. Trois situations sont considérées: une famille de quatre personnes, un couple et un étudiant parti avec deux amis.

Une famille de quatre personnes

Selon l'enquête de Cler, les familles sont les plus touchées par la hausse des prix: elles devront débourser en moyenne 33% de plus qu’en 2022.

L'écart entre les stations de ski est impressionnant: une famille de quatre personnes devra débourser près de 8500 francs pour passer une semaine à Saas-Fee, contre 3500 francs à Airolo (TI) ou 4400 à Adelboden-Lenk (BE). Le potentiel d'économies est donc important, souligne la banque:

«Une famille peut réaliser des économies très importantes en renonçant par exemple à un séjour à Saas-Fee ou à Verbier pour passer ses vacances à Airolo»
Cler

Un couple

Les couples sont la catégorie la moins pénalisée par la flambée des prix, mais la hausse les concernant atteint tout de même 15% en moyenne.

Contrairement aux familles, le domaine le plus cher pour les couples est Verbier (6429 francs pour une semaine), Saas-Fee se positionnant vers la moitié du classement. Bien que celui-ci varie quelque peu par rapport à la situation précédente, les écarts restent très importants:

«Entre l’offre la moins chère à Airolo (1519 fr) et la plus coûteuse à Verbier (4895 fr), la différence dépasse les 3300 francs»
Cler

Un étudiant

L'année prochaine, les étudiants devront faire face à une hausse moyenne de 22%. Pour eux également, Airolo propose les prix les plus bas (888 fr), talonnée par Engelberg-Titlis (1288 fr) et Adelboden-Lenk (1325 fr). A l'autre bout du classement on retrouve Saas-Fee (1798 fr) et Verbier (1898).

«Réservez à l'avance»

La hausse généralisée constatée par Cler s’explique avant tout par l’augmentation des coûts d’hébergement, explique la banque. Cette situation est à son tour influencée par la pénurie de l’offre au moment de l’enquête, les hébergements moins chers étant probablement déjà complets à ce moment-là. Ce qui fait dire à Cler:

«Pour réaliser des économies, il est donc recommandé de réserver ses vacances bien à l’avance»
Cler
Thèmes
Englouti par la neige, ce skieur a eu beaucoup de chance
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La chaîne Maxi Zoo va adopter un nom alémanique
Le distributeur allemand Fressnapf prévoit d'ouvrir jusqu'à 30 nouveaux magasins en Suisse. Par ailleurs, le nom de l'enseigne en Romandie deviendra germanophone.

La crise du Covid-19 a boosté le commerce du vendeur d'aliments pour animaux Fressnapf connu sous le nom de Maxi Zoo en Romandie. En effet, pendant la pandémie, de nombreux foyers se sont languis d'un compagnon à quatre pattes. Les Fido, Luna ou Bello n'ont jamais été aussi demandés. Avec pour conséquence que des entreprises comme Fressnapf ont pu vendre plus d'aliments et d'accessoires que jamais.

L’article