DE | FR
Image: Keystone

WC spéciaux, fenêtres condamnées, voici les wagons CFF pour supporters

Les CFF vont transformer 35 wagons pour rendre plus pratique le transport de supporters lors d'événements sportifs. Toilettes plus efficaces, fenêtres impossibles à ouvrir et sol facile à nettoyer, tout a été prévu.
16.10.2021, 14:1417.10.2021, 10:16

Des toilettes prévues
pour les supporters

Ramon Gander, porte-parole des CFF, a confirmé une information parue samedi dans le journal «Schweiz am Wochenende». Les wagons transformés pour le transport des supporters lors des matchs de football, par exemple, sont du type EW IV, c'est-à-dire d'anciens wagons Intercity. Chaque véhicule offre 80 places assises.

Sous leur forme standard, ces wagons disposaient d'un système de toilettes fermé équipé de bioréacteurs. Dans les voitures pour supporters, ce système est remplacé par des réservoirs normaux qui sont entièrement vidés à chaque fois, explique le porte-parole.

«Cela permet une utilisation courte et intensive des toilettes»
Ramon Gander, porte-parole des CFF

Prises de courant et fenêtres impossible à ouvrir

Les futurs wagons seront aussi climatisés. Il ne sera donc plus possible de jeter, malgré l'interdiction, des objets par les fenêtres, car celles-ci ne pourront pas être ouvertes. En outre, les wagons auront un sol en linoléum, facile à nettoyer, au lieu de la moquette. Les supporters auront également accès à des prises de courant.

Les CFF n'ont fourni aucune information sur les coûts de cette conversion. Selon les informations de l'entreprise sur Internet, les travaux ont commencé cette année et devraient durer jusqu'en 2022. (ats)

A quand les wagons spéciaux pour chiens?

1 / 14
Les chiens dans le métro de New York
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

La Migros découpe la Coop.

Plus d'article Actu

L’Angleterre, choquée, pleure la mort d’un député violemment poignardé

Link zum Artikel

Les boulets de la semaine

Link zum Artikel

Peu vaccinés, les Suisses sont privés de certains vols vers l'Asie

Link zum Artikel

Le médoc anti-Covid arrive, peut-on laisser tomber le vaccin?

Link zum Artikel
«D'après eux, une victime de violences devrait avoir des bleus»
En Suisse, une femme meurt toutes les deux à trois semaines sous les coups de son conjoint. En cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Olivia* (prénom d'emprunt) nous raconte son vécu.

Olivia est américaine. Après trois ans de relation à distance, elle se marie pour pouvoir venir vivre en Suisse et s'installer avec son conjoint. Elle nous raconte sa descente aux enfers.

L’article