assez ensoleillé13°
DE | FR
Suisse
Technologie

La Suisse reste attractive en matière de compétitivité numérique

La Suisse reste attractive en matière de compétitivité numérique

Notre pays a conservé sa cinquième place au classement de la compétitivité numérique, établi par l'institut lausannois IMD.
30.11.2023, 08:0630.11.2023, 08:20
Plus de «Suisse»

La Suisse reste compétitive dans le domaine du numérique, mais IMD critique «l'attitude des citoyens à l'égard de la technologie» et soulignant les préoccupations «extrêmement élevées» en matière de protection de la vie privée.

Dans l'édition 2023 de l'«IMD World Digital Competitiveness Ranking», les Etats-Unis ont repris leur première place au classement, suivis par les Pays-Bas, Singapour, le Danemark et la Suisse qui a conservé son rang de l'année dernière, selon l'étude publiée jeudi.

La Confédération se place en première position en matière de savoirs, mais seulement en 6e position pour la préparation future et 10e pour la technologie. Particulièrement sévère, l'IMD a classé la Suisse en 16e position concernant l'acceptation de la numérisation par ses citoyens.

«La compétitivité numérique globale de la Suisse est excellente, mais l'attitude des citoyens à l'égard de la technologie est l'aspect qui fait le plus défaut»
Le professeur Arturo Bris

Le professeur profite de rappeler le rejet en 2021 de l'identité numérique (e-ID) lors d'une votation populaire.

Ce dernier a également évoqué l'utilisation «très faible» de l'application Covid, les préoccupations «extrêmement élevées» concernant la vie privée et des services bancaires numériques qui «ne sont pas aussi développés que dans de nombreux autres pays».

«C'est vraiment le reflet de la culture suisse en matière d'adoption de la technologie au niveau individuel, qui est beaucoup plus faible que dans d'autres pays, malgré une excellente infrastructure numérique, des réglementations solides (et) la disponibilité de talents numériques»
Arturo Bris

Après le rejet de l'identité numérique il y a deux ans, le Conseil fédéral a récemment dévoilé son projet de loi. La nouvelle identité électronique sera étatique, facultative et gratuite. Elle pourrait être en place dès 2026. Les coûts de mise en oeuvre pour la période 2023-2028 se montent à 182 millions de francs. Les frais d'exploitation à partir de 2029 sont estimés à environ 25 millions par an. (sda/awp/ats/svp)

Une IA imagine si Harry Potter avait été Japonais
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Migros préfère solliciter des briseurs de grève plutôt que négocier»
Les travailleurs de Micarna à Ecublens ont prolongé leur grève commencée jeudi, réclamant des pourparlers avec la direction suite à la fermeture prévue du site vaudois. Les syndicats dénoncent des briseurs de grève.

Les employés de Micarna à Ecublens (VD) ont reconduit, vendredi matin, leur grève entamée la veille. Les grévistes, qui protestent contre la fermeture du site au printemps 2025, exigent l'ouverture de négociations avec la direction.

L’article