DE | FR

Un homme décède dans un crash d'hélicoptère au Tessin

16.03.2022, 12:5516.03.2022, 17:18

Un hélicoptère s'est écrasé mercredi matin au-dessus de la localité de Gordola (TI), dans la plaine de Magadino. L'information, rapportée par Ticinonline, a été confirmée à Keystone-ATS par la Police cantonale tessinoise.

L'appareil s'est écrasé vers 11 heures dans une zone montagneuse. Le pilote, âgé de 49 ans, a perdu la vie.

Selon Ticinonline, il s'agit d'un hélicoptère de Heli-TV, entré en collision avec des câbles à haute tension alors qu'il réalisait des travaux de construction. (ats/asi)

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A l’Uni de Genève, la liberté attaquée par des activistes radicaux
Mardi soir, des activistes LGBTIQ+ ont empêché avec violence la tenue d'une conférence dans l'enceinte de l'Université de Genève. Une plainte pénale a été déposée. Spécialiste de ces questions, la journaliste Peggy Sastre juge sévèrement ces actes militants.

L’invité aspergé d’eau, ses notes déchirées, son livre jeté dans la salle. Eric Marty, professeur à l’Université de Paris, se souviendra de sa venue à l’Université de Genève (Unige). Mardi soir, rapporte notre confrère Le Temps, des activistes LGBTIQ+ ont fait irruption dans la salle où l’hôte, venu de France, s’apprêtait à donner une conférence sur son livre, «Le sexe des modernes» (éditions Le Seuil), à l’invitation du Département de français moderne. «Ton bouquin c’est de la merde, on ne l’a pas lu», ont scandé les intrus, une vingtaine, plus nombreux que l’assistance présente pour écouter le conférencier.

L’article